Peut-on se contenter de lire une pièce de théâtre?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1287 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PEUT-ON SE CONTENTER DE LIRE UNE PIECE DE THEÂTRE ?

Sujet initial : Peut-on apprécier une pièce de théâtre par sa seule lecture ? Ou est-il nécessaire d’assister à sa représentation ?

« Le théâtre est fait pour être joué » a dit Molière, célèbre dramaturge du XVIIème siècle. Les représentations théâtrales, il est vrai, ont rencontré plus d’un succès au cours des siècles. Néanmoins, lapublication des pièces de théâtre sous forme d’œuvres écrites nous invite à la réflexion suivante : peut-on se contenter de lire une pièce de théâtre pour l’apprécier ? Dans un premier temps, nous tenterons de mesurer l’intérêt qu’a une pièce de théâtre à être lue, puis nous verrons que la représentation théâtrale a également ses avantages.

À première vue, une pièce de théâtre ne peut êtrereprésentée sans qu’il n’y ait eu de texte écrit au préalable. Il nous paraît donc être l’essence même de la pièce, de par les informations qu’il nous procure, notamment, ou encore le style de l’auteur.

En effet, les didascalies présentes dans le texte théâtral introduisent le contexte de la pièce, ses personnages, l’intrigue mise en place… Elles nous renseignent également sur le comportement despersonnages au cours de l’action, en précisant leurs gestes, leurs expressions, ou encore leurs intonations. La longueur des didascalies diffère d’une pièce à l’autre, selon l’époque à laquelle celles-ci ont été écrites (l’esthétique et les exigences littéraires changeant d’un courant à l’autre) : La deuxième scène de Huis-Clos, de Jean-Paul Sartre, s’ouvre sur une longue didascalie relatant les faitset gestes de Garcin, envoyé en Enfer. L’auteur, à travers tant de précisions, réussit à nous faire visualiser la scène, et nous laisse entrer dans son univers, tel qu’il a voulu nous le présenter.

Cependant, les didascalies, bien qu’elles aident à faire progresser l’action, ne sont rien sans les répliques de la pièce. Celles-ci nous livrent également des renseignements sur les personnages,mais de manière plus implicite. Par exemple, le niveau de langage d’un personnage peut nous informer de son rang social, comme c’est le cas dans Le Jeu de l’Amour et du Hasard, de Marivaux, dans laquelle on fait aisément la distinction entre les maîtres et les valets à travers la manière dont ils se parlent entre eux (Lisette, servante de Silvia tutoiera Arlequin, domestique de Dorante) à la fin dela pièce. Par ailleurs, les répliques peuvent être écrites sous différentes formes, que ce soit en vers, tel qu’on peut le voir dans Andromaque, de Racine, ou en prose, comme souvent chez Molière. Cette variété et cette beauté du texte théâtral amènent le lecteur à apprécier la pièce par sa seule lecture.

Toutefois, la représentation d’une pièce de théâtre n’est pas sans attrait. En effet, lespectateur peut-être séduit par la seule idée de se déplacer pour aller au théâtre : elle constitue une sortie, et induit un divertissement possible. De la même manière, les émotions éprouvées lors de la représentation théâtrale ne sont aucunement comparables à celles ressenties pendant une simple lecture.

La représentation théâtrale confère aux acteurs le pouvoir de jouer un rôle, ce quidonne un visage concret, une vie, au personnage d’une pièce. De ce fait, le spectateur peut se faire une idée plus précise du personnage, de son caractère, de son attitude générale. De plus, une pièce de théâtre représentée est souvent plus forte en émotions que lorsqu’on se contente de la lire : on peut aisément imaginer une vision d’Harpagon lors de son monologue dans l’Avare, de Molière, alorsqu’il vient de découvrir le vol de sa cassette. La folie et la détresse qui subjuguent le personnage nous paraissent alors bien plus fortes, plus réalistes, que lorsque la pièce est seulement lue. En somme, la représentation théâtrale permet au spectateur d’apprécier pleinement la pièce, puisqu’elle se trouve comme amplifiée sur la scène, par rapport au texte.

D’autre part, aller voir une pièce...
tracking img