Peut-on se mentir à soi-même?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1738 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Le mensonge, un acte qui est plus ou moins grave selon les circonstances... Mentir à quelqu'un sur une bêtise que l'on a faite peut s'avérer grave dans le sens moral, et cela touche la personne concernée superficiellement ou intérieurement. Mais si l'on peut de plus se mentir à soi-même, cela doit signifier que quelque chose ne va pas, que le moral n'est pas au rendez-vous ou que l'on a unmessage à faire passer à travers ce mensonge à soi. Se mentir sur un fait accompli, sur la personne qu'on est, sur les gens qui nous entourent ou encore sur la vérité elle-même, est un autre type de mensonge. Et si cela peut arriver à tout le monde à tout moment de la vie est-ce que cela ne signifierait pas que, la vie, tout simplement, ne serait pas un mensonge de la mort ?

Un sens psychologique dumensonge et ses répercussions

Si l'on peut dire qu'il est impossible de se mentir à soi-même parce que l'on ne peut mentir que de manière délibérée et volontaire à autrui, alors, comment se fait-il que malgré tout, on puisse se retrouver dans une situation où l'on se traite comme si on était autrui ?
Se mentir à soi-même peut alors être considéré comme une sorte de fuite devant une angoisseet cependant ne sert à rien à terme car le mensonge reste dans l'esprit -ou l'inconscient en terme freudien- de la personne qui se ment à elle-même. Mais dans l'instant présent, cette attitude a une action certainement protectrice. Hélas, elle va fausser les relations que la personne entreprendra dans le futur avec elle-même et/ou avec les autres.

Quelqu'un qui vole, ne vole pas forcément pourun objet en particulier, mais peut voler par besoin pour se faire remarquer par les autres mais tout ceci de manière inconsciente, c'est peut-être une sorte d'appel au secours (exemples : lorsque l'actrice Béatrice DALLE est surprise en train de voler des bijoux de grande valeur dans une bijouterie, elle met en péril sa réputation d'actrice, pourquoi ? De la même manière, pourquoi la chanteuseBritney SPEARS s'est-elle laissée surprendre à boire de l'alcool avant sa majorité dans un pays très à cheval sur certains principes ?).

De-même pour les agressions, se mettre en situation dangereuse pour justement inconsciemment se mettre en danger pour faire réagir son entourage qui visiblement ne réagit pas pour des chose bénignes. Déjà le fait de se mettre en danger correspond à l'existencetrès probable d'un manque de limites dans le cocon familial, donc une recherche de limites dans le monde extérieur à la famille (aux parents). Car on peut y trouver un lien avec le désintéressement des parents vis-à-vis de leurs enfants ou d'un enfant en particulier. On ne recherche évidemment pas le pire mais on le provoque, et cela peut mal finir... On peut donc dire que le "je" est à la foisune conscience et un inconscient. Si par exemple, il y a un désintérêt visible des parents à l'égard de leur fille, sur des choses banales du genre "demander de l'écoute par rapport à sa vie scolaire" si cette écoute n'est pas respectée cela prouve que l'enfant n'arrive pas à attirer l'attention de ses parents sur lui... Donc, que faut-il faire ? Et bien, inconsciemment, on se met face à de trèsgrands dangers, et tout cela juste pour avoir de l'attention de ses proches.

Et si, même en s'étant fait violer, la fille n'obtient pas gain de cause, il peut alors y avoir une cassure définitive dans la qualité relationnelle entretenue tant bien que mal jusque là avec ses parents et réciproquement. Cela peut aboutir à de gigantesques difficultés morales qui apparaîtront tôt ou tard.
Tout ceciest une forme de mensonge à soi dans le sens où on se ment sur notre façon d'agir et de paraître.
Et dans le cas où les parents ne jouent pas leur rôle de parents justement, eux aussi se mentent à eux-mêmes pour fuir l'angoisse provoquée par le mal dont a été victime leur fille, et l'angoisse des mesures a prendre et des démarches à suivre pour aider du mieux qu'ils peuvent, que se soit...