Peut-on se passer d'etat?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3869 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Peut-on se passer d'Etat ?

Les termes du sujet ainsi posé nous demande de nous interroger sur le sens et la valeur d'une pensée, celle qui consiste à penser une société sans Etat.
Une société, dans un sens très général, est un regroupement d'individus, structuré par des liens de dépendance réciproque et évoluant selon des schémas réglés. On utilise alors aussi bien le terme de société pourl'animal que pour l'homme, même si les sociétés humaines se distinguent avant tout par une grande capacité de changements et d'évolutions.
L'Etat, lui, est l'ensemble des institutions politiques, juridiques, administratives et économiques qui organisent une société sur un territoire donné. On pourrait alors simplement penser qu'une société sans Etat risque sans cesse d'être une société qui n'estpas organisée donc une société dans laquelle règne le conflit.
On peut penser ici aux analyses de Hobbes à propos de l'état de nature, sans un Etat fort maintenant les individus en respect, ces derniers sont dans un Etat de guerre de tous contre tous et de chacun contre chacun. Pourtant, si l'Etat est ce qui nous garantit la paix et la sécurité, ne peut-il pas être aussi ce qui, par lescontraintes qu'il impose, porte atteinte à la liberté.
On peut se pencher aussi bien sur les analyses marxistes que celles anarchistes.
Marx montre ainsi que l'Etat est toujours au service des intérêts de la classe dominante, il est un moyen de perpétuer la domination et l'exploitation.
Pour Bakounine et Proudhon, l'Etat est le mal absolu dévorant les forces vives et la liberté des individus.Toutefois, il faudrait se demander si la pensée d'une société sans Etat ne rencontre pas des limites. L'Etat n'est-il pas une garantie contre la violence et l'injustice? Si les hommes, à un moment donné de leur histoire, ont créé l'Etat c'est que celui-là répondait à un réel besoin.
Dans ce sens on ne pourrait concevoir une société sans Etat (II).
Cependant, l'Etat n'a pas toujours existé, il estune institution tardive, les sociétés primitives ne le connaissaient pas. C'est dans ce sens que nous pouvons donc affirmer qu'il est possible de vivre sans la puissance étatique (I).

LA POSSIBILITE DE VIVRE SANS LA PUISSANCE ETATIQUE

Il semble tout à fait concevable pour la société de ne pas se constituer en Etat puisque les premières sociétés n'ont pas connu l'organisation étatique(A), ainsi son abolition s'impose comme nécessaire (B) car de toute façon l'homme raisonnable n'a besoin ni d'Etat ni de loi
( C ).




A. Les premières sociétés humaines ne connaissaient pas l'Etat

Les hommes ont longtemps vécu en société sans pourtant connaître l'État.
Aujourd'hui, il existe encore des sociétés non-étatiques qui datent de plusieurs milliers d'années.
L'Étatn'est pas un mal nécessaire. On peut s'en passer. Les premières sociétés humaines ne connaissent pas l'État comme l'a soutenu Clastres. On parle généralement de sociétés « primitives » pour désigner des sociétés non occidentales dont la particularité est d'être « sans État ». Il s'agit de groupes sociaux formant une unité, mais qui ne possèdent pas d'organe séparé du pouvoir politique. Dans cetteabsence de « roi » et de loi, on lit généralement la marque d'un déficit, qui signale surtout, au-delà de tout ethnocentrisme, une difficulté pour notre pensée : si ces sociétés ne s'organisent pas selon la division entre dominants et dominés, comment comprendre cette logique singulière d'un chef sans autorité, d'un pouvoir impuissant, d'une institution sans substance ? L'organisation d'une sociétésuppose-t-elle la hiérarchisation et la domination ?
Les sociétés archaïques ne connaissent pas l'Etat. A la place, des rites et des coutumes sacrées régissent la vie sociale, sans l'aide d'une police. Beaucoup de ces sociétés ont disparu. Mais il en reste quelques-unes, identiques à ce qu'elles étaient il y a dix mille ans. Ainsi, les hommes n'ont pas besoin d'État pour vivre en société. Les...
tracking img