Peut-on se payer du luxe dans un pays pauvre?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (864 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
D'après Violaine Ballivy
La Presse

Près d'un Indien sur trois vivait, en 2005, avec moins de 2$ par jour, souvent privé d'accès à l'eau potable et à l'électricité. Une situation à desannées-lumière des conditions offertes dans les hôtels ultraluxueux situés parfois à quelques pas de chez eux... Peut-on vraiment se payer un 5 étoiles, au zénith du confort, dans un pays du tiers-monde ou en voiede développement? Réflexion sur une question hautement délicate, pour touristes avertis.

«De prime abord: oui, on peut se payer du luxe partout. Il n'y a aucune raison de dresser une liste de paysoù l'on pourrait le faire et d'autres où l'on ne le pourrait pas, ce serait injuste», tranche Louis Jolin, directeur du département d'études urbaines et touristiques de l'UQAM. Après tout, d'un pointde vue strictement économique, le tourisme peut représenter un levier de croissance extraordinaire pour les pays les plus pauvres. «Ils ont même encore plus de raisons que les autres de miser surcette industrie, potentiellement hautement lucrative», note Dorothée Boccanfuso, professeure au département d'économie à l'Université de Sherbrooke.

Le hic, c'est qu'il est faux de conclure que plusun touriste dépense, plus la population s'enrichit, note Marie-France Turcotte, professeure au département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale de l'UQAM. Au contraire, des étudesont démontré que près de 90% des dépenses que font les touristes voyageant avec des forfaits de type tout-inclus, ou dans des établissements appartenant à des consortiums étrangers ne profitent pas àl'économie locale. La nourriture servie dans les restaurants est importée - tout comme les chefs cuisiniers - pour mieux répondre aux normes internationales qu'exigent les clients. Idem pour lesmeubles, les appareils électriques et les autres fournitures des hôtels. Bref, le bourlingueur à petit budget est souvent aussi rentable pour l'économie locale que le touriste qui dépense sans compter....
tracking img