Peut on tout dire?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2015 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
06.09.10
Göbel Aalicia
TL

Dissertation de philosophie nuuméro1

sujet : Peut-on tout dire?

Le language, faculté proprement humaine (en grec Logos qui signifie à la fois pensée rationnelle et moyen d'expression de cette pensée) est d'abord un moyen de communication entre les hommes. Les hommes parlent entre eux grâce aux langues qu'ils partagent et qui, comme nous l'ont montré leslinguistes (cf Benvéniste Problèmes de linguistique générale) sont des codes aymboliques et artificiels qu'il faut apprendre et savoir interpréter en fonction de la situation de communication. On ne dit quelque chose que quand il y a quelqu'un à qui s'adresse la parole. Un acte de parole est donc trinangulaire : le sujet parlant signifie quelque chose (x) grâce à un ensemble articulé etconventionnel de phrases ou de mots (y) adressé à un autre sujet qui va les interpréter (z). Dire c'est énoncer un propos de manière articulée et consciente à l'attention de quelqu'un d'autre. Mais on ne parle jamais que dans des langues qui, justement parce quélles sont multiples (cf le mythe de la Tour de Babel) imposent une manière fixe, arbitraire et incomplète de dire tout ce qui est pensé ou tout cequi est.
Du coup, les limites de cette acte de parole se posent. En effet, est-il possible matériellement de tout exprimer ou de tout désigner par la convention de la langue ? Les langues ne sont-elles pas étriquées pour traduire toiutes les représentations ou le ressenti d'un sujet `D'un autre côté, puisque communiquer met en relation deux sujets, un problème moral se pose... Parler n'a de sensque pour celui qui se sent écouté,alors comment ne pas parler „pour“ autrui au risque même de passer sous silence ce que ce dernier ne voudrait pas entendre ? Bref, si le language imposait des limitations, on ne pourrait dés lors plus lui attribuer aucune vocation absolue.

Le language nous permet-il, tel un outil, de tout désigner ou exprimer ?
Tout d'abord, il faut rappeler que le languagen'est pas le seul moyen de communication. Nous pouvons, en effet, avec les gestes ou le regard exprimer nos envies ou ressentiments. Cependant, il ne faut pas oublier que la première grande réussite d'un enfant, est de prononcer des sons car „les bébés ont besoin de communication pour survivre“ c'est tout simplement „un élément indispensable à la vie“ (Bernard Werber de L'encyclopédie du savoirrelatif et absolu). Or le fait d'être muet est considéré comme un handicap et non comme la vocation/destin de l'Homme. Alors, lorsqu'une jeune âme cherche à exprimer en vain, ce qu'elle souhaite ou ressent, vis à vis d'un élément extèrieure, elle ne pourra au fnal, que verser une larme. Comme le dit Ramuz Charles- Ferdinand dans Journal, „La seule vraie tristesse est dans l'absence de désir“. Biensur,vous me direz qu'ils ont leur propre forme de communication, par la mannifestation auditive et physique de leur insatisfaction. Et qu' avec cette méthode, nous parvenons toujours à percevoir le soucis. Mais „le désir s'exprime par la carresse comme la pensée par le language“ ( Jean-Paul-Sartre, extrait de l'Être et le néant) et pleurer reste , dans cette situation, un acte de détresse. On peuten déduire que si les nouveaux-nés auraient eu dés la naissance, un accés rapide à la communication, cela leur auraient rendu la tâche, maintes fois, plus simple et plus harmonieuse que des frustrations du visage et cries, car cela demande nettement plus d'effort musculaire que d'avoir un visage neutre ou même souriant (mucles étant relachés pour plus de la moitier à ce moment là).
„Parler, parlerpour ne rien dire, parler pour faire peur au silence. Parler pour tout dire. Mais on demande toujours trop aux mots. Plus qu'ils ne peuvent dire.“ Pierre Filon de Juré Craché. En effet, je partage le même avis que cet auteur, il n'existe probablement pas assez de mots pour réellement désigner ou exprimer tout nos ressentiments.
Il y a cependant, un peuple de Namibie, semi-nomade, se prénomant...
tracking img