PGCD

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (700 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
Honoré de Balzac, né à Tours le 20 mai 1799 et mort à Paris le 18 août 1850, est un écrivain français. Il fut romancier, dramaturge, critique littéraire, critique d'art, journaliste, et a laissél'une des plus imposantes œuvres romanesques de la littérature française, avec 91 romans et nouvelles parus de 1829 à 1852.


Le colonel Chabert: Paris, février 1818, peu de temps avant la chute del'Empire, l’avoué Derville reçoit la visite d'un vieillard misérablement vêtu. Il assure être le colonel Chabert, passé pour mort,  à la bataille d’Eylau en 1807. Il avait alors contribué à la victoireen conduisant une charge de cavalerie devenue célèbre. Le vieil homme raconte comment, se réveillant dans un fossé entre des cadavres, il a survécu miraculeusement à ses blessures. Il revient dix ansaprès et souhaite réclamer son titre, faire valoir ses droits et revivre avec sa femme. Or celle-ci, durant son absence, s’est remariée avec le comte Ferraud. Mais celle-ci le repousse et refuse dereconnaître son ancien mari. L’avocat accepte d’aider le colonel en proposant une transaction à son ancienne épouse. Par dignité, Chabert refuse cet arrangement et disparaît. Repoussé par sa femme,condamné pour vagabondage, Le colonel Chabert finira misérablement sa vie à l’asile.


Le pere Goriot : Rastignac est un jeune homme de petite noblesse. Il vient à Paris espérant y rencontrer lafortune. Mais il n'a ni l'argent, ni la connaissance de la société parisienne nécessaire.Une de ses cousines lointaines, Madame de Beauséant, une des dernières grandes dames, le prend sous son aile pourl’aider à appréhender ce monde qu'il ne connait pas. Grâce aux femmes, il va apprendre les mœurs de cette société pervertie et en s'adaptant parviendra à en gravir les échelons. Cependant dans ce mondedéluré, un homme, le Père Goriot, est l'emblème même du désintéressement. Il se sacrifie pour ses filles, qui en retour ne lui offrent que le mépris. Rastignac, touché par le dévouement de ce père...
tracking img