Phèdre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (564 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Phèdre V, 7
Dernière tirade de Phèdre.
Question : Comment cette ultime confession de Phèdre mêle-t-elle lucidité et aveuglement ? Peut-on parler ici d’authenticité du personnage ?
Racine,écrivain du XVIIe siècle et l’un des deux plus grands dramaturges classiques français produit en 1677 Phèdre, une tragédie classique prenant pour base la mythologie grecque et les récits d’Homère. Lepassage étudié est une tirade de Phèdre, sa dernière tirade avant sa mort où elle s’explique.
Comment Racine marque-t-il la lucidité de Phèdre mais aussi son aveuglement ? En quoi peut-on voir quePhèdre est sincère ?
Phèdre avoue à Thésée tout ce qu’elle lui a caché et lui annonce sa mort prochaine. On remarque une récurrence de la métaphore : « Le ciel » (l. 1625-1642) désignant « l’olympe »,« les dieux » dont Phèdre est une descendante, c’est une figure méliorative visant à montrer que Phèdre a beau en être une descendante, elle en est bien inférieure et est une tare pour eux. Ensuite lamétaphore : « dans mon sein une flamme funeste » marque le fait que Phèdre se sent victime de ce « ciel » que ce dernier s’en amuse en lui imposant un amour interdit. De plus, dans la métaphore : « Acherché dans les flots un supplice trop doux » (l. 1632) qui souligne le fait qu’Oenone se soit punit elle-même par un suicide trop rapide et indolore comparé à celui de Phèdre agonisant par le poisonqu’elle a choisit pour se punir, ce qui est une preuve d’aveuglement. En effet, elle montre par la métaphore « Par un chemin plus lent descendre chez les morts » (l. 1636) que, aveuglé par son amourincestueux, elle a voulu s’en punir même si elle est tout à fait consciente qu’elle n’a plus que cette solution pour finir de façon honorable en montrant qu’elle comprend sa faute. Enfin, elle prouveencore qu’elle est consciente d’être aveuglé avec la métaphore : « Déjà je ne vois plus qu’à travers un nuage », effet du poison mais aussi de son aveuglement. Phèdre est donc consciente d’être...