Phedre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (273 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Analyse littéraire

Phèdre, la jeune épouse du roi Thésée est tombée en amour de son beau fils Hippolyte.
Phèdre souffre énormément de son amourpour Hippolyte.Cette grand amour interdit Phèdre en souffre physiquement,dans le (vers153 )elle dit «Je me soutiens plus. Ma force m’abandonne. Mes yeuxsont éblouis du jour que je revois,et mes genoux tremblants se dérobent sous moi. Hélas! »Dès son apparition dans la scène Phèdre exprime sa souffrance.On voit bien dans ce vers qu'on utilise les ponctuations pour énumérer à quel point est sa souffrance. On aperçoit aussi une gradation,pour laquelle sonétat se dégrade.«Qu'elle ne ses soutiens plus, sa force l'abandonne,genoux tremblant se dérobent sous-elles. Le fait aussi qu'elle s’assoit montrequ'elle a perdu vraiment sa force. Il y a le point d'exclamation qui renforce sa détresse.
Phèdre veut mourir.«Je t'en ai dit assez. Épargne moi le reste. Jemeurs, pour ne point faire un aveu si funeste». Dans ce vers Phèdre affirme son aveu de mourir pour son amour. Ce vers est subjonctif car elle a cesouhait ou le but de réaliser qu'elle voulait mourir. La longueur des mots et des phrases de ce vers aussi nous indique l’écoulement de l'état de Phèdre.On peut voir un champ lexical de la mort au (vers 220 à 242)«criminelles»,«Je meurs»,«un aveu si funeste»,«silence»,«monâme»,«douleur»,«cruelle»,«foi»,«j'en mourrai plus coupable».
Phèdre souffre physiquement jusqu'au point qu'elle voulait en mourir de ce grand amour interdit pour son beau fils.
tracking img