Philo - commentaire du texte thomas d'acquin.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (552 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
De "Parce que les actes humains" à "mais d'un cas déterminé qui se présente."

Ce texte aborde la question très classique de la différence entre le légal et l'équitable, dans la lignée d'Aristote,entre suivre à la lettre la loi et l'esprit de la loi. La difficulté de ce texte vient du fait qu'il est très difficile de contester la thèse de l'auteur.
Sur le fond : la stricte et aveugleapplication de la loi peut en effet être néfaste et même contraire à son but. Mais d'un autre côté, accepter une application au cas par cas, c'est aussi poser le problème de l'évaluation de ce cas, qui peutêtre sujette à différentes interprétations, et par là source de difficulté. Le cas du combattant de la patrie, de celui qui veut lui porter atteinte, est en ce sens intéressant. On ne lui remet pas unesomme d'argent mise en dépôt et due (selon la loi) mais dans ce cas, c'est pour la défense de l'Etat (ce qui reste fidèle à l'esprit de la loi) mais empêche cet homme de faire ce qui pourrait luiapparaître moral, l'être. Une égalité devant la loi lui aurait permis d'agir et peut-être de renverser un Etat, ne défendant pas le bien public, même si l'ordre y règne. De même, comment évaluer lesintentions ou le degré de folie des hommes...?

Lignes 1-3 / Rappel de la nature des actes humaines particuliers, contingents car œuvre de la liberté : donc le comportement ne peut être ramené à deslois universelles, comme pour des phénomènes naturels.

D'où lignes 3-11 / Conséquences de cela : malgré une attention aux comportements humains de la part du législateur, il y a forcément des casnon envisagés où l'application de la loi serait préjudiciable ; bien que par ailleurs, le principe d'égalité soir juste (à développer). Exemple des dépôts (lignes 5-8) face au fou et à l'opposantpolitique, comme danger pour l'Etat, le Bien public. Ces deux exemples justifient la transgression de la loi.

Ligne 1 à la fin / Saint Thomas d'Aquin reprend sa thèse en précisant qu'il ne s'agit...
tracking img