Philo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2425 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La dissertation
Louis Leclere

I. Généralités A.Définition
Argumentation précise en vue de la résolution d’un problème préalablement déterminé. Ce n’est ni un essai libre, ni un exposé qui vise la démonstration d’un savoir.


La réflexion, c’est un choix libre de chaque individu. La réflexion ne s’apprend pas parce qu’il n’y pas de moyen/ de méthode quand a la bonne façon de réfléchir.D’où une réflexion en acte, mais ce n’est pas un modèle à suivre, c’est juste un exemple. La démarche est la plus importante. La philosophie, contrairement aux autres sciences, ne fonctionne pas sur une vérité ou sur une erreur, car nous sommes notés sur la démarche, et non sur le contenu. Nous ne sommes pas sur le registre vrai/faux. En philosophie, il y a le registre de l’intelligence et ce lui dela bêtise. D’où il ne faut pas créer de faux semblant/faire semblant de réfléchir, pour réussir/créer une bonne copie, il faut oser prendre des risques. Mais il se doit aussi d’avoir une démarche de réflexion. L’argumentation se doit aussi d’être approfondie, tout en étant aisément compréhensible.



Dans l’année, le professeur de philosophie « n’apporte pas » en soit de contenu, mais ilfournit la démarche, un type de réflexion.

B.Conseils formels
On constate à l’heure actuelle une spécialisation du savoir, à quatorze ans, on nous demande de se déterminer sur nos quarante années futures et cela plus la société évolue. L’objectif est d’atteindre un savoir absolu dans une case microbienne. Ce qui explique que la société a de plus en plus de mal à communiquer, malgré les moyens decommunication de plus en plus nombreux, (par un manque d’explication et de précision dans les propos, dans le but de gagner en temps.) Il faut finalement essayer de retrouver une communication performante. D’un point de vue linguistique, nous avons énormément régressé. Aujourd’hui, la technologie a permis le développement de nouveaux moyens de communications, qui apportent de nombreux intérêts. Deuxproblèmes se posent alors : ­ Tout d’abord, la communication interindividuelle est de plus en plus compliquée, et comme nous sommes dans une société de communication qui demande d’aller de plus en plus

1/7

06/10/09

vite. Ainsi le langage SMS améliore la rapidité de transmission des messages tout en perdant en clarté et la langue en pâtit. ­ De plus, tous ces moyens fournissent beaucoupd’informations (dû à la rapidité) mais cela perd en termes de clarté, de compréhension et de précision. Désormais, c’est le contenu qui prime sur la forme. En délaissant la forme, on perd un éclai rage certain. Du coup, en philosophie, la forme est très importante. C’est un refus de la rapidité, une expression précise de la pensée et une lutte contre la volonté d’aller vite car - bien dire égalebien penser pour que le lecteur puisse comprendre ce qu’on raconte. Cependant cela ne signifie pas que la copie sera longue.
F Fraval

II.Vers l’analyse A.Le choix du sujet
Ce qu’il ne faut pas faire : Il faut tenter d’échapper au : « Ah! J’ai quelque chose à dire sur ce sujet » . Ex. : n’y a-t-il que le plaisir qui compte ? Non ! Il n’y a pas que le plaisir ». (Contraste : la souffrance). Ilfaut réfléchir avant de ce lancer. Il est aussi important de s’intéresser aux idées qui correspondent au sujet. Lorsqu’un sujet semble nous intéresser et donc nous paraît aisé, c’est plus certain d’être hors-sujet. Ex. : « n’y a-t-il que le plaisir qui compte? »= « doit-on satisfaire ses désirs ? » : c’est faux, c’est un hors-sujet. Il ne faut pas aussi ce servir d’un mot, puis réaliser unedissertation sur ce terme. Et cela avec tout les termes du sujet qui nous est proposé. En effet, nous risquons d’oublier le reste du sujet, hors c’est ce qui donne le corps, l’âme de notre exposé. Isoler les mots, c’est ne pas réussir son ana lyse. Il est nécessaire de toujours commencer par analyser le sujet avant de ce lancer. D’où la nécessité de faire un effort de remémorisation sur différentes...
tracking img