Philo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1369 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet : Prendre soin de soi-même

« Prends bien soin de toi ! ». Bien souvent, sans en avoir toujours conscience, en utilisant cette expression dans la vie quotidienne, nous faisons référence à un conseil qui va plus loin que l’attention à porter à la santé physique d’un individu.

En effet, dans la tradition philosophique, le soin ne se limite pas à cette dimension corporelle,mais renvoie d’abord à une dimension intellectuelle et spirituelle. Par ailleurs, le « soi » met le sujet au cœur de cette attention : il s’agit d’une action du sujet sur lui-même et plus précisément sur son âme. Mais dans quel but porter attention à son âme et comment le faire ? Est-ce par pur égoïsme voire égocentrisme ? Ou s’agit-il seulement d’une étape permettant – ce travail terminé - de setourner vers autrui? Mais dans quel but ? Finalement, est-ce à condition de prendre soi de son âme qu’on peut mener une vie morale et heureuse ?

L’éducation peut s’envisager traditionnellement sous deux aspects principaux : d’une part l’acquisition de connaissances intellectuelles, et d’autre part l’acquisition de connaissances pratiques et spirituelles qui forment une « école de lavie ». Cet ensemble doit permettre à l’individu de sortir de sa condition « d’homme nu » pour reprendre l’image utilisée par Platon dans le dialogue du Protagoras afin de passer à celui de sujet.

Les connaissances intellectuelles permettent à l’individu de se construire un bagage culturel lui permettant de mieux comprendre le monde dans lequel il vit. Depuis l’Antiquité (les sophistes ou encore leLycée d’Aristote) jusqu’à l’école publique de la République (loi Jules Ferry), les sociétés ont mis en place des institutions dont l’objet est la formation des individus à l’aide d’enseignements aussi divers que les langues, la physique ou les mathématiques.

Au-delà de cet enseignement intellectuel, les sociétés ont également développé des enseignements appliqués qui viennent le compléter. Ilspeuvent prendre la forme d’enseignements qui concernent le soin du corps (le sport par exemple), mais également de pratiques et règles de vie. On peut citer à cet égard les exercices de concentration ou de méditation, et de façon plus légère les règles d’hygiènes de vie (alimentation, santé). On retrouve des exemples de ces conseils et pratiques au cours des siècles, et assis ou non sur des croyancesreligieuses (l’askesis ou encore les exercices de logique appliquée chez les stoïciens, les Exercices Spirituels d’Ignace de Loyola). « Ces conceptions, dont je t'ai constamment entretenu, garde-les en tête. Ne les perds pas de vue quand tu agis, en connaissant clairement quels sont les principes de base du bien vivre». Epicure, Lettre à Ménécée.

Le point commun de ces deux enseignements estde donner à l’individu une meilleure maîtrise de son environnement et de lui-même afin de trouver un équilibre. Cette dualité est bien illustrée par la notion d’« epilemeia heautou » dans l’Antiquité grecque qui regroupe à la fois la partie intellectuelle ou connaissance (le «gnoti seauton » du temple de Delphes)  et les pratiques de vie.

Ces exercices ont également comme point commun de secentrer sur le sujet lui-même, à la fois corps et âme. L’objet est de trouver « sa » vérité et d’observer des règles et des exercices qui vont permettre la transformation de l’individu afin de tendre vers cet objectif. La tempérance devient un élément constitutif de cette pratique morale.

La question qui se pose à ce stade est de déterminer si ce souci de soi doit ou non mener à l’autre. Fais-jetout cela à titre égoïste ou est-ce une étape qui me permet de me projeter vers autrui et la société dans laquelle je vis? En répondant à ces questions puis-je trouver des pistes vers la « vie morale » ?

De Diogène aux ermites des monastères tels que décrits par exemple par Jacques Lacarrière dans  L’été grec, les exemples sont nombreux d’un travail sur soi qui peut mener à l’isolement...
tracking img