Philo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1074 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA MORALE
Chapitre 1 : La liberté

On assimile svt la liberté à faire ce que l’on veut. ( loi du plus fort . Est libre celui qui est le plus fort. Esclavage de tous les autres.

Ce n’est pas tant notre volonté que nous suivons mais plutôt nos penchants, nos pulsions. Si on laisse libre cours à nos pulsions, nous en devenons esclaves. La liberté suppose la maîtrise de soi. Laisser libre coursà ses pulsions, c’est être déterminé par elles.
«  Suivre l’impulsion du seul appétit, c’est devenir esclave de ses penchants ». ROUSSEAU

I. LE DETERMINISME
1) Notion de déterminisme.

C’est l’idée selon laquelle notre comportement est régi par des causes indépendantes à notre volonté.

2) Le destin.
Idée que tout est écrit à l’avance & rien ne peut-être évité ou modifié .Pour les Cathos ( pas de destin. : Eve choisit de cueillir le fruit à l’arbre de la connaissance= forme de liberté.
Pour les protestants ( doctrine de prédestination.
Libre arbitre : Pour NIETZSCHE, c’est une métaphysique de bourreau.

3) Déterminisme biologique.
Idée selon laquelle notre constitution physique nous empêche de réaliser certaines choses.

La technique est un moyen desurmonter le déterminisme bio.

Ex : coup de foudre = expression d’un déterminisme bio, rencontre de deux patrimoines génétiques.

4) Déterminisme social
Pays, région ds lequel nous vivons se caractérise par un ensemble de lois, coutumes qui ont déterminé notre façon de voir les choses.

- Déterm. Historique ( se vanger, guerre)
- Déterm. Socio éco : Lorsqu’on s’intéresse aux études.Pour mener à bien des études ( argent. Le milieu ds lequel on vit détermine notre métier.
- La langue que ns parlons a un impact capital sur notre façon de pensée. Selon les Italiens, traduire c’est trahir. Absence ou présence d’un mot = absence ou présence d’un concept.
Ex : - 7 mots pour désigner le blanc pour les Inuits.
- Pas de droite ni gauche pour les aborigènes d’Australie.

5)Déterminisme psychologique.
Notre inconscient détermine notre vie, nos actions. ( Théorie Freudienne

Pour FREUD, 3 instances :
- le « ça » : Réservoir de pulsions généralement d’origine sexuelle. Energie & souvenirs traumatisants enfouis au plus profond du ça. Rien n’est jms oublié. Le but du ça est de se concrétiser. Néanmoins le surmoi veille.
- Le « surmoi » : Intériorisationd’interdits moraux & sociaux. Censure qui empêche les pulsions du ça de se manifester. Le surmoi est lui aussi inconscient.
- Le « moi » : infime partie consciente de notre âme. Moi= esclave du ça.
«  Le moi n’est pas maître dans sa propre maison. » Freud

Si les pulsions ne sont pas satisfaites ( névrose.
Solutions : - le W
- le sport
- l’art
- Cure psychanalytique

Troisfaçons d’accéder à l’inconscient :
- Le rêve est la voix royale car le surmoi est moins vigilant.
- Les lapsus
- L’acte manqué : faire qque chose que l’on ne voulait pas faire. ( ex : oublier ses clés)

Existe-t-il un déterminisme climatique & géographique ?
MONTESQUIEU «  A climat tempéré, régime tempéré. »

6) Servitude volontaire.
Discours sur la servitude volontaire,Etienne de la BOETIE.

Il remarque que le pouv du roi ne tient que du pouvoir que nous lui prêtons.
«  Soyez résolus à ne servir plus & vous voilà libres. »

Les hô ne préfèrent-ils pas la servitude à la liberté ? Si l’on est esclave, nous ne sommes plus responsables de rien. Servitude évite de penser.
Liberté va de paire avec notion de responsabilité.
La liberté n’est-elle pas un lourdfardeau ? SARTRE

II. Les différentes définitions de la liberté.

1) Le choix.
Peut-il y avoir liberté sans choix ?
«  Nous n’avons jamais été aussi libres que sous l’occupation allemande. » SARTRE

L’illusion du choix n’est-elle pas une impression de liberté ?

2) Libre arbitre
Possibilité d’agir conformément à sa volonté. Etre à l’origine de ses actions.

Idée remise en cause...
tracking img