Philo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2878 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire Méditation I

§1.
Descartes définit et justifie l’entreprise d’un doute méthodique ayant pour fonction la possibilité d’établir au moins une vérité indubitable. Contrairement à la démarche sceptique il s’agit de se servir du doute comme d’un instrument capable de fonder la vérité afin de refonder la science. Le contexte intellectuel (la lunette de Galilée a montré que nosreprésentations du monde étaient fausses quand bien même elles feraient autorité) tout autant qu’un enseignement traversé de thèses contradictoires oblige à repenser le fondement de la certitude.
L’enfance témoigne d’une crédulité et d’une dépendance qui font de nous des jouets de l’opinion, l’opinion ne pouvant permettre l’élaboration de la vérité, il s’agit dès lors de s’en défaire. Le doute estméthodique en ce qu’il se distingue du doute sceptique qui lui soutient qu’aucun accès à la vérité ne nous est possible vu les facultés de l’esprit humain. Descartes utilise le doute, dans le but de montrer qu’un indubitable est accessible. L’entreprise est prométhéenne puisqu’il s’agit de fonder la possibilité et la légitimité de la science. Descartes précise que c’est une entreprise de maturité, ils’agit d’une démarche délibérée et longuement réfléchie qui désormais se révèle urgente si on ne veut pas laisser croire, avec Montaigne, que les vérités scientifiques ne sont que des vérités opportunes qui ne durent que deux ou trois siècles. La dernière phrase du § insiste sur le fait que le doute n’a ni la même valeur ni la même fonction selon qu’il concerne la spéculation théorique ou le registre del’action. Autant le doute est exigible par la patience de la pensée autant il peut être un fléau pour l’action qu’il inhibe ou paralyse.
§2
Descartes précise l’entreprise et indique que le doute ne saurait faire la liste exhaustive de toutes les opinions reçues depuis l’enfance, ne serait-ce que parce que certaines d’entre elles sont immémoriales, il doit donc mettre en œuvre un travail de sapequi s’attaque au foyer de l’opinion, à savoir la certitude sensible.
Descartes précise que la méditation exige le loisir « esprit libre de tous soins », qu’on ne philosophe pas dans l’urgence de la nécessité et du besoin, il insiste également sur le choix de la solitude. L’auteur nous ayant averti des pièges et séductions de l’opinion, la solitude s’impose puisqu’elle soustrait au tourbillon desinfluences. Le doute se révèle alors radical puisqu’il s’agit de détruire « toutes mes anciennes opinions ». Descartes refuse de se demander s’il existe des opinions droites, des opinions qui auraient rencontré la vérité ne serait-ce que par hasard. L’opinion est à détruire dès lors qu’elle prétend faire office de vérité. Le doute est méthodique, radical et volontaire, délibéré, il se refuse parconséquent à toute censure. La pensée doit pouvoir se donner les moyens qu’elle estime nécessaires, elle est ainsi d’emblée exigence d’émancipation et de liberté. Or, nous ne pouvons dresser la liste des opinions qui nous ont construits, l’héritage est trop lourd et trop intériorisé, il faut donc s’en prendre au fondement même de l’opinion. Nous ne détruirons pas les opinions qui nous constituenten défaisant les dernières reçues mais en sapant le sol sur lequel elles s’appuient, on détruit un bâtiment non en le décapitant mais en sapant sa base.
§3
Si ce troisième § est très court, il n’en est pas moins décisif. La certitude sensible est à détruire, mais l’entreprise est singulièrement difficile ; il est certes aisé d’exhiber les multiples erreurs et illusions produites par les sens,mais en même temps que nous savons ces sens trompeurs, nous ne cessons jamais de leur faire confiance et ces, pour des nécessités vitales. C’est à partir de ce moment que le doute a un trajet qui oscille entre des moments de radicalité et des moments d’apaisement, suivant en cela le rapport que nous entretenons avec notre sensibilité. Descartes relève le coefficient de certitude associé à la...
tracking img