Philo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2232 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
être : Du latin esse, « être ». 1) Verbe : exister, se trouver là. En logique, copule exprimant la relation qui unit le prédicat au sujet (exemple : l'homme est mortel). 2) Nom : ce qui est, l'étant. 3) Le fait d'être (par opposition à ce qui est, l'étant). 4) Ce qu'est une chose, son essence (exemple : l'être de l'homme). 5) Avec une majuscule (l'Être), l'être absolu, l'être parfait, Dieu.conscience : La connaissance qu'a l'homme de ses pensées, de ses sentiments et de ses actes. La conscience, par cette possibilité qu'elle a de faire retour sur elle-même, est toujours également conscience de soi. C'est elle qui fait de l'homme un sujet, capable de penser le monde qui l'entoure. (+ p.29-30 + p.36-37 l'essentiel de la philo) (+ p
CONSCIENCE MORALE: Jugement pratique par lequel le sujetdistingue le bien et le mal et apprécie moralement ses actes et ceux d'autrui. CONSCIENCE PSYCHOLOGIQUE : Perception immédiate par le sujet de ce qui se passe en lui ou en dehors de lui.
responsabilité : Caractère de celui qui doit répondre devant sa conscience ou devant Dieu de ses actes et de ses pensées

Le sujet pose la question de savoir si la condition de possibilité de la responsabilitéest la conscience : est-elle une des conditions nécessaires, ou une condition nécessaire et suffisante ? Est-ce que dans les faits, il faut être conscient pour être responsable ? Est-ce que l'inconscience est l'irresponsabilité ?

I/ Définitions
II/ Sans la conscience, on ne peut pas parler de responsabilité
III/ Les autres conditions ( liberté volonté )

Public/privé, va-et-vient
Laresponsabilité n’est pas seulement un fait, mais aussi une valeur. En tant que valeur sociale, suivant la perspective adoptée, elle peut prendre des significations diverses : elle renvoie donc inévitablement à des valeurs éthiques (ou morales), et est, pour une part, dépendante des idéaux d’une époque, de leur vivacité et de leur configuration sociale, – en un mot : de la volonté de croire de cetteépoque, et d’être obéie.
Aussi, l'injonction sociale à être « responsable », à être l’auteur d’une vie « bien » réglée, s’applique notamment à la question de la manière dont nous nous rapportons chacun à nous-mêmes, entre risque et transgression. Supports de la responsabilité, nous serions "naturellement" tenus à un ensemble de devoirs ou d'obligations, y compris la toute première, l'obligationvirtuellement coupable d'être « autonome », par quoi la société entend notre responsabilisation dans un système de compétition sociale.
Pour autant, l’individu anti-conformisme ne dissocie pas forcément l'exigence sociale d'autonomie et la responsabilité morale envers lui-même. Cette inflexion individualiste de l'exigence de responsabilité, au sens fort, de la problématisation du rapport du privé etdu public hante notamment la littérature américaine sur la désobéissance civile, comme chez Ralph Waldo Emerson :
« Affrontons, réprimandons la lisse médiocrité et le misérable contentement du temps, clamons plutôt, à la face des coutumes, du commerce, des affaires publiques, ce fait qui se déduit de l’histoire elle-même : il y a un grand Penseur et Acteur responsable qui agit chaque fois qu’unhomme agit ; un homme vrai n’appartient ni à une époque ni à un lieu donnés, mais il est le centre des choses. Là où il est, la nature est aussi.[...] il faut avoir en soi quelque chose de divin quand on s’est défait des normes communes de l’humanité pour s’aventurer à compter sur soi-même comme maître. Le cœur doit être haut, la volonté fidèle et la vue claire, pour pouvoir sérieusement se tenir àsoi-même lieu de doctrine, de société et de loi, pour qu’un simple but soit aussi pressant qu’une nécessité implacable chez les autres ! »
— « Confiance et autonomie », Essais, Michel Houdiard Éditeur, 1997, p.37,45

Passer à l'acte, passer à l'action
Être l’auteur de ses actes ne signifie pas maîtriser la détermination de son destin personnel : être homme, c'est être parmi les hommes, et,...
tracking img