Philo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2046 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Pour goûter une oeuvre d'art, faut-il être cultivé ?

Sujet de dissertation philosophique proposé aux élèves de section S en DST le 14 janvier 2006

Nota Bene : Ce sujet fait également l'objet de commentaires dans les fiches méthodologiques ("didactique" et "empirique") de dissertation.

1. Détermination du problème

1.1. Définitions

"OEuvre d'art" : la question est précise. Elleexclut l'art au sens de l'artisanat et les questions esthétiques en général (la question n'est pas de savoir si on a besoin de culture pour apprécier un coucher de soleil) pour se restreindre aux beaux-arts. L'oeuvre d'art s'oppose à l'objet utilitaire (elle vise le beau) et aux choses naturelles (elle provient du travail de l'artiste).

"Etre cultivé" : il s'agit bien ici de l'érudition livresque,corpus de connaissances transmises par l'éducation et portant sur la science, l'histoire, la littérature, la mythologie etc. Pas question d'entendre "être cultivé" au sens ethnologique de "appartenir à une culture donnée" (la culture wolof, amérindienne ou occidentale, par exemple). La culture s'oppose à l'ignorance, à l'illétrisme.

"Goûter" : verbe ambigu qui connaît trois acceptions. Primo,on peut l'entendre comme synonyme de "tester", "essayer". Secundo, on y voir un synonyme de "prendre plaisir à", de "trouver bon et agréable" (sens vieilli, qu'on trouve surtout dans la langue du XVIIè, ainsi chez La Fontaine : "L'âne qui goûtait fort l'autre façon d'aller, Se plaint en son patois..." Fables, III, 1. Tertio, il peut se lire au sens de "juger", "apprécier avec justesse" (associéau "bon goût"). L'acception purement gustative du verbe "goûter" pouvait ici être écartée sans hésitation (on ne lèche pas les statues SVP !) : pourtant, plusieurs copies ont évoqué la dégustation oenologique (art = pinard ?) ou la pâtisserie comme exemples. Ce n'était pas exactement à ce niveau que se posait le problème.

1.2. Forme de la question

"Faut-il" : verbe fort. La question portesur la nécessité de disposer d'une culture livresque pour apprécier une oeuvre d'art. Une réponse affirmative sous-entendrait qu'un ignorant, un illettré ou un individu n'ayant jamais eu la chance de fréquenter l'école ne pourrait pas goûter une oeuvre d'art.

1.3. Relations entre les termes

L'oeuvre d'art se propose d'atteindre le beau, c'est-à-dire de faire appel à un sentiment. Aucontraire, la culture au sens de la question désigne le savoir intellectuel. Un mouvement du coeur dépendrait-il donc d'une "tête bien pleine" ? L'opposition entre les inclinations sentimentales et les ordres de l'esprit, entre émotions et raison, est pourtant bien connue.

2. Réponse spontanée et réponse paradoxale justifiées

Réponse spontanée : Non, la culture livresque n'est pas nécessaire carl'oeuvre d'art, visant au beau, parle directement au coeur et peut émouvoir même un ignorant.

Réponse paradoxale : Oui, la culture s'avère absolument indispensable pour goûter une oeuvre car sans un minimum de connaissances, le spectateur comprend de travers et admire au hasard.

3. Argumentation de la thèse et de l'antithèse

3.1. Thèse : un ignorant peut être ému par une oeuvre d'artUne affirmation contraire signerait un élitisme pour le moins blessant. Même un complet ignorant peut ressentir un plaisir profond et authentique devant une oeuvre d'art. Le succès constant des expositions ou d'initiatives comme les Journées du Patrimoine prouve l'intérêt porté par le grand public (qui ne se compose pas entièrement d'esthètes avertis) aux oeuvres.

Par ailleurs, il sembleévident qu'une grande oeuvre émeut par-delà les siècles et par-delà les cultures particulières, justement parce qu'elle touche à l'universel : ainsi L'Iliade ou Romeo et Juliette. Le vrai génie parle à tous : une oeuvre trop riche en sous-entendus, en allusions, en clins d'oeil complices, dérape vite vers l'exercice laborieux.

Enfin, la culture n'est jamais innée : elle provient toujours d'un...
tracking img