Philosophe, dumarsais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (822 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Article « Philosophe », Encyclopédie

Nous allons étudier des extraits de l’article « Philosophe » qui a été publié dans le tome 1 de l’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des artset des métiers, qui est le grand ouvrage collectif des Lumières qui avait été notamment dirigé par Diderot. L’ouvrage a pour but officiel de faire l’inventaire des connaissances dans toutes lesmatières (notamment techniques). Les Lumières se proposent de faire le point sur les connaissances dans toutes les matières pour vulgariser le savoir, le démocratiser. Le but officieux est de lutter contre «l’esprit religieux » (croyance, dogmes), diffuser leurs idées. L’article que nous allons étudier a été écrit par Dumarsais, un grammairien. C’est un article clé, important, car il définit ce qu’estle philosophe des Lumières.

Comment cet article, apparemment informatif, devient- il très vite polémique ?

I-Un article d’Encyclopédie
II- Qu’est-ce qu’un philosophe ? (définition)
III-Unarticle polémique

I- Un article d’Encyclopédie
1) Une structure rigoureuse
Essai qui progresse par thèmes, idées articulées par des connecteurs explicites, plusieurs connecteurs de conséquences «ainsi » (l.5, 26) ; « donc » (l.20)
Connecteurs d’opposition « au contraire » (l.42) « au lieu » (l.12), le philosophe est guidé par la raison (champs lexical de la raison), le philosophe construit lavérité, elle ne lui est pas révélée.
4ème paragraphe : « l’esprit philosophique est … ses soins » est une transition qui introduit l’idée que le philosophe est un être sociable (5ème et 6èmeparagraphes)
Texte didactique, essai didactique dont le but est d’instruire, d’enseigner, mais de manière objective.

2) Un essai didactique, définitionnel
Comme l’annonce le titre de l’essai, l’articledoit définir par récurrence le mot philosophe, répété plusieurs fois, parfois relié à des adjectifs « l’esprit philosophique » (l.20) ; « notre philosophe » (l.28). Il est défini grâce au verbe «...
tracking img