Philosophe par abstraction

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3119 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 janvier 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Ma sœur d’inceste.
 C’est une histoire très longue mais je pense que beaucoup de monde se reconnaîtra à travers cette histoire. Je ne citerai ni nom ni prénom ni lieu voulant préserver un certain anonymat.
Cela a commencé dans une soirée de retrouvaille entre cinq vieux copains âgés d'une trentaine d’années, les femmes étaient aussi de leurs côtés car nous étions réunis pour le foot et lapartie de tarot. La bière coulait à flot et bien sûr on parlait cul. Nous en étions à évoquer nos premières expériences sexuelles et j'ai eu du mal à croire ce que j'ai entendu.
Quatre d'entre-deux m'avouèrent s'être dépucelés mutuellement avec leurs sœurs, le cinquième qui était fils unique s'est quand même rabattu sur sa cousine. J'ai cru à une blague commune due aux effets de l'alcool mais ilsm'ont chacun détaillé leur histoire. Quand mon tour arriva de raconter mon histoire, ils s'étonnèrent que je n'ai jamais couché avec ma sœur de six ans mon aînée :
"comment tu n'as jamais essayé de te faire ta frangine, c'est un canon! Moi je répondais : " mais c'est ma sœur justement, j'en n'ai jamais eu envie."
Je me suis fait traiter de fou au point de me demander si j'étais normal ou sic'était eux qui étaient cinglés. La soirée s'est terminée et je me suis retrouvé au lit avec ma femme. Ces histoires m'avaient quelque peu dérangé et je me suis imaginé en train d'essayer de baiser ma sœur mais non impossible de faire ça, c'est répugnant.
Lors d'une autre partie de cartes, je branchais les copains sur le sujet:
"vous vous êtes bien foutus de ma gueule l'autre soir avec vos histoiresd'incestes!
"Mais ces histoires sont authentiques rétorqua l'un d'eux, je t'assure".
"Mais c'est pourri " répondis-je, et vos sœurs, qu'en pensent-elles"?
Ils m'expliquèrent qu'elles prenaient beaucoup de plaisir, plus qu'avec leur mari et que c’étaient elles qui en redemandaient. "
Tu devrais te débarrasser de tes tabous et essayer de t'envoyer ta frangine, me dit mon vieux pote, crois-moitu ne le regretteras pas"!
"Vous m'écœurez leur dis-je, ne parlons plus de ces conneries, je n'ai vraiment pas besoin de ça pour vivre, j'ai suffisamment baisé de gonzesses dans ma vie et je m'efforce de faire reluire ma femme aussi souvent qu'elle le désire."
A chaque occasion dans d'autres soirées, l'un après l'autre me lançait toujours en plaisantant: ça y est, tu te l'es faite?"
"Faitespas chier les gars, leur dis-je agacé par ces provocations.
Et pourtant, animé par une sorte de curiosité tenace, j'ai depuis souvent pensé le soir à ma sœur et à diverses situations sexuelles avec de moins en moins de répugnance. Je commençais même à regarder ma sœur d'un autre œil et je me disais :
"c'est vrai finalement qu'elle est pas mal mais quand même ce n'est pas raisonnable, je ne peuxquand même pas faire ça."
Un jour au bureau, un collègue me confia que lui aussi faisait l'amour à sa sœur régulièrement.
"Alors là pensais-je, ou c'est un complot ou c'est moi qui ne suis pas normal. Me voyant exaspéré le collègue m'affirma :
"tu n'as qu'à essayer, tu verras je suis sûr que ta sœur a secrètement très envie de toi, c'est un comportement normal". Je me disais: «Mais qu'est cequ'ils ont tous à baiser leurs sœurs, j'hallucine ".
En tous cas avec leurs histoires à la con, un jour, en compagnie de ma chère frangine, (brune moyenne aux cheveux courts, bien roulée quand même, je ne l'avais jamais remarqué auparavant) en pure fréquentation de famille, je m'imaginais la faisant jouir de toutes les façons possibles sans arriver à penser à autre chose. Je me suis mis à banderpour elle d'une force incroyable. J'ai bien cru que ma braguette allait exploser, j'ai du partir précipitamment aux chiottes comme une envie de pisser, (invoquant justement cette excuse pour mon départ précipité).Je dégrafais mon pantalon et touchais à peine ma verge que j'éjaculais partout dans les toilettes. J'en ai eu pour une demi-heure à tout nettoyer. Je me suis dit :
"qu'est ce qui...
tracking img