Philosophie au moyen age

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (824 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1. Le Moyen-Age et le christianisme de l’occident.

Il se propage en Asie mineure, Italie, jusqu’en Occident. Au début du 4ème siècle, l’empereur Constantin va se convertir et le christianismedeviendra la religion de l’empire romain. Il n’y a pas encore d’Eglise (de culte unifiée) et il y a de nombreuses querelles et hérésies (sectes qui croient en le même Dieu mais de façon différente). Lepeuple se passionne pour ces querelles et en débat dans des conciles. L’empereur intervient fréquemment dans les débats, évolution a la fois théologique et politique.

En 476, chute de l’empireromain d’occident. Il reste plein de Dieu partout mais le christianisme va rester comme unique élément. Deux éléments : Eglise et aristocratie. Le monachisme est la mise en place de monastères et demoines et vouent leur vie à Dieu. L’évangélisation va se faire de plus en plus.

En 800, Carolus Magnus (Charlemagne) impose la foi chrétienne, fait le ri et impose une pratique unique, unifie laliturgie (organisation de la messe), et va reformer les moeurces du clergé. On va empêcher les prêtres de se marier. En tant que chef temporel, il s’impose come chef spirituel en nommant les abbayes.

Enparallèle, la culture antique ne survit que très peu mais va peu a peu revenir sous les carolingiens (Charlemagne et descendants). On va reprendre des auteurs classiques mais l’objectif estuniquement religieux. C’est le style et la forme et non pour le contenu qu’ils s’intéressent.

On peut en déduire que la philosophie dans ce monde christianisée va devoir s’adapter pour survivre. Les pèresde l’Eglise vont tenter d’adapter la philosophie à la religion.

2. La foi monothéiste et la philosophie

Caractéristiques :

i. C’est une religion révélée (christianisme=révélée par le christ; judaïsme=prophète ; islam=prophètes + Mahomet). Révéler est important car en opposition à la raison, a l’observation, a l’expérience…
ii. Religion du salut, c’est-a-dire qu’on vit dans l’attente...
tracking img