Philosophie dissertations

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1404 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Philosophie

I-Peut-on penser sans préjugés ?
Contradictions du sujet : En passant toutes nos opinions au crible de la raison, nous pouvons nous dépendre de nos préjugés et atteindre la vérité.
Nos préjugés sont ancrés en nous si fortement et depuis si longtemps qu’aucun raisonnement ne pourrait en venir à bout.

THESE – La philo est un outil pour nous libérer des opinions. C’est unecritique de la réalité. C’est un usage méthodique de la raison. Philosopher c’est vaincre ses préjugés. La méthode doit venir à bout des préjugé. IL faut penser par soi-même « Aie le courage de te servir de ton propre entendement » Kant.
1) Si penser c’est philosopher, qu’est-ce que philosopher ? Platon et Descartes sont des auteurs clé de la méthode. Penser c’est juger. Juger c’est percevoirclairement et distinctement la réalité.
2) Toute dissertation s’interroge. C’est la recherche argumentée d’une solution. Le « Discours de la méthode » de Descartes conseille de rejeter toutes les opinions recueillies par simple ouï-dire. Chercher quoi ? La réalité. Il y a donc quelque chose à trouver, une vérité à prouver. Science & pensée n’existent pas en vain. La raison n’est pas rien. L’homme estcapable de savoir. Culture du doute entraîne le principe de prévention. Il faut tout examiner avant de porter un jugement. L’homme devient ainsi maître de son destin par la pensée.
3) Kant est au point d’orgue de la démarche philosophique. Il a un bon usage de la raison. Les préjugés sont dus à la facilités, paresse, peur. La vérité est donc un principe créateur ou d’explication, finaliste : versquoi tend l’homme ? La vérité prend plusieurs visages : civilisation. L’homme a le choix et la maîtrise de la nécessité. Liberté de penser, c’est choisir.

ANTITHESE- Nous ne pouvons nous délivrer de nos préjugés. Est-ce que l’homme est vraiment libre de son destin ? Les préjugés sont enracinés dans notre éducation et fait partie intégrante de notre culture. Il est permis de se demander si unhomme sans préjugé pourrait encore agir. ON connaît toujours une connaissance antérieure. Nous héritons des préjugés de notre enfance. Toute culture est pétrie de préjugés.

1) Descartes rappellent que nos préjugés sont difficiles à combattre. Montaigne renoue avec l’esprit des anciens. Le poids des convention confine à la supériorité de certaines valeur. La coutume est une violente et traîtressemaîtresse d’école.

II- Penser, est-ce dire non ?

Contradictions du sujet : Penser implique toujours une négation.
Penser c’est affirmer, c’est dire oui.

Thèse- Qu’on l’entende au sens général de philosopher ou au sens pus restreint de « raisonner », penser implique toujours une négation : rejet des apparences, mise en doute des certitudes établies, critique des systèmes philosophiquesantérieures.

1) Penser, c’est rejeter les apparences. Pour Planton, penser c’est découvrir le monde sensible . « Une idée que j’ai, il faut que je la nie, c’est ma manière de l’essayer » -Alain. De même, élaborer des concepts, c’est ne pas accepter le réel tel quel, c’est classifier le désordre de nos sensations. C’est l’un des sens de la formule de Spinoza : « toute définition est une négation». Chez Platon, c’est dire non au monde sensible contre celui de l’intelligible. C’est la recherche de la vérité universelle.
2) Penser, c’est mettre en doute des certitudes établies. Le doute méthodique de Descartes consiste à mettre en question les certitudes établies. Evidence des sens ou vérités dogmatiques( afin d’asseoir la pensée sur des bases inébranlables. Or, comme dit Descartes «Douterais-je de tout, il est certain que je doute, partant que je pense, je pense donc je suis » Pour douter, il faut que je pense. C’est la notion du cogito.
3) Penser c’est critiquer. Toute pensée philosophique se construit implicitement contre des pensées précédentes ou concurrentes. Socrate rejette les sophistes. Marx critique Hegel.

Antithèse- S’il est vrai que penser implique dans un...
tracking img