Philosophie et histoire des religions

Pages: 11 (2547 mots) Publié le: 14 février 2011
Philosophie et histoires des religions |

Philosophie |

Thalès (-6e siècle) est considéré comme le premier philosophe. Il est grec. Sa préoccupation est de comprendre la nature du monde. Eau comme principe essentiel de l’univers.

Anaximandre : terre cylindrique, en suspens.

Anaximène : terre plate flottant dans l’air.

Héraclite : l’univers est en perpétuel changement.Pythagore : l’univers peut être exprimé en termes mathématiques.

C’est Anaxagore qui introduit la philosophie à Athènes. Le nous organise et dirige le monde.

Socrate (-470 -399) s’opposait aux théories concernant la nature du monde et le fait que ces théories n’avaient pas d’incidences pratiques sur nos vies personnelles. Il cherchait au-delà des évidences.
Socrate cherche à définir des concepts. Ilpropose peu de réponses mais, par le dialogue, reformule le problème et en montre l’enjeu.
Il s’oppose aux Sophistes, maîtres de la rhétorique. Il leur reprochait de se faire payer.
Il fut condamné pour impiété et pour avoir corrompu la jeunesse. Il lui était reproché de critiquer le système politique (exemple : tirage au sort des magistrats).

Platon (-428 -348), élève de Socrate etmaître d’Aristote. Platon a écrit la pensée de Socrate. Platon a tenté de définir la société idéale. Juste = ce qui participe à l’idée de justice. Il postule l’existence du monde des Idées, monde parfait, intemporel et immuable dont le monde des phénomènes n’est que le reflet => dualisme.
Platon s’interroge sur la nature de la justice. Il la définit comme l’équilibre harmonieux entre les troisparties de l’âme : la sensibilité, la volonté et l‘esprit auxquelles correspondent les vertus de tempérance, de courage et de sagesse. Ces vertus caractérisent également les trois classes de la cité idéale : les artisans, les militaires et les dirigeants. Les dirigeants doivent faire preuve de sagesse, les militaires de courage et les artisans de tempérance. L’esprit doit faire preuve de sagesse, lavolonté de courage et la sensibilité de tempérance.
Pour Platon, la société doit être dirigée par les aristocrates. Il a construit un programme éducatif pour aider les citoyens à être meilleurs.
Le rôle de l’éducation :
- ramener à la conscience les connaissances enfouies dans l’âme.
- nous détacher des opinions pour atteindre la connaissance des vraies réalités.

Aristote (-384 -321), filsde médecin, élève de Platon. Il fonda le Lycée oµ l’enseignement le matin était réservé aux élèves et l’après-midi consacré aux discussions avec le public.
Contrairement à Platon, il n’y a pour Aristote qu’un seul monde : celui dans lequel nous vivons.
Les objets ne sont pas seulement composés de matière, la matière est organisée suivant une certaine forme.
Aristote constate que le souhaitde chacun est de vivre une vie heureuse. La vertu est le juste milieu entre deux vices. La vertu qui conduit au bonheur est la phronèsis, traduite pas prudence, mais dont le sens est plutôt la justesse, la perspicacité. Le bonheur est vécu dans la société. Le rôle de l’Etat est d’assurer aux citoyens une vie heureuse.
Toute connaissance s’efforce de classer et de hiérarchiser les propriétéscommunes aux individus. Aristote distingue le genre, l’espèce et l’individu dont la hiérarchie fonde le syllogisme. Le syllogisme est le raisonnement déductif qui articule deux prémisses à une conclusion. Celle-ci consiste à établir un lien nécessaire entre le terme majeur et le terme mineur.

Page 7 : Texte d’André Comte-Sponville
Thèse : toute espérance est toujours déçue. Nous ne sommes jamaissatisfaits de ce que nous avons. Donc nous devons enlever l’espoir satisfait  nous sommes heureux.
Pour les stoïciens le monde est parfaitement organisé il ne faut pas le modifier.
Comte-Sponville fait référence à l’épicurisme.

Epicure (-341 – -270), a fondé, à Athènes, l’école du jardin, ouvert à tous. Selon lui, il y a trois sortes de besoins :
- besoins naturels et nécessaires
-...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Philosophie des religions
  • Philosophie de la religion
  • Philosophie- la religion
  • Philosophie et religion
  • Philosophie et religion
  • Philosophie religion
  • Philosophie la religion
  • Philosophie et religion

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !