Philosophie et religion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3669 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA PHILOSOPHIE PEUT-ELLE
S’ACCORDER AVEC LA RELIGION ?

Philosophie et religion se présentent comme deux entreprises humaines orientées vers les mêmes objets, la même fin, répondant toutes deux à un même souci.
Nous pouvons en effet déceler dans ces deux phénomènes humains la quête d’un sens, d’une vérité éternelle et absolue permettant de définir l’essence et le sens de tout ce qui existe;de comprendre la nature profonde de l’être dans son universalité. Ceci dit, philosophie et religion n’empruntent pas les mêmes voies, les mêmes chemins pour parvenir à percer les secrets de l’être. La première choisit la voie de la raison qui signifie rigueur logique, mais aussi acceptation du doute et de l’incertitude pour progresser lentement vers la connaissance par une longue suited’interrogations et de démonstrations. La seconde s’offre plutôt comme une réponse, une révélation de la vérité dépassant le domaine du rationnel et ne nécessitant pas par conséquent un respect scrupuleux des règles de la raison. La religion remplace la raison par la foi.
Par leur objet ces deux formes de la culture humaine se rencontrent (et dans un certain sens s’accordent), mais par leurs cheminementssemblent s’opposer; s’agit-il d’une véritable opposition qui rendrait impossible tout accord, ou au contraire d’une simple différence permettant une complémentarité et un soutien réciproque ?

Si nous nous référons à la définition classique de la philosophie celle-ci est amour de la sagesse, amour, c’est-à-dire désir, espoir de découvrir une chose s’accompagnant de la recherche de cet “objet” dontl’absence est ressentie comme un manque. Cet objet est la sagesse, en grec sophia qui signifie à la fois connaissance et vertu et par conséquent unité du théorique et du pratique ; le sage étant celui qui parce qu’il possède ce savoir vit comme il faut vivre.
La religion quant à elle semble ne plus rien avoir à chercher, avoir déjà tout trouvé, tout compris ou du moins si elle ne comprend pas toutsous une forme rationnelle elle embrasse le tout en fournissant les clés permettant d’en saisir le sens. La religion comme l’indique une étymologie, qui bien que douteuse donne à penser, exprime le lien qui nous unit à autre chose, à un au-delà surnaturel qui nous permet de croire que notre existence a un sens.
La religion apparaît donc comme la forme la plus accomplie de la quête du sens dans lamesure où le sens n’est plus à découvrir mais est déjà donné, offert car le plus souvent révélé par Dieu lui-même. En effet il ne peut y avoir sens que s’il y a relation entre deux termes; sens signifie direction, c’est-à-dire relation entre un point et un autre ; mais sens renvoie aussi à la notion de signification autrement dit à la relation entre un signifiant et un signifié, entre une chose etune autre qui lui donne l’être et le sens.
Donc comme nous l’avons déjà dit philosophie et religion convergent et divergent; convergent, car ce que la philosophie recherche: la connaissance et la vertu, l’essence et le sens des choses; autrement dit un savoir et une morale; ce que recherche la philosophie la religion prétend l’avoir trouvé, à la différence que si la morale est présente dans cettedernière le savoir n’y a pas vraiment sa place et se trouve remplacé par la foi, c’est-à-dire par une “certitude douteuse”, subjective et affective que rien ne peut démontrer et qui n’a d’autre raison d’être que l’espoir qu’il fournit, c’est-à-dire, non la satisfaction réelle, mais la satisfaction possible et imaginaire de nos désirs les plus profonds : que notre existence ait un sens et que noussoyons immortels, autrement dit que tout ce que nous faisons ne soit pas vain.
Nous agissons parce que nous vivons et parce que vivre c’est désirer (là où il n’y a plus de désir il n’y a plus de vie, ne plus désirer c’est se laisser mourir), désirer signifie donc aussi agir (le désir étant la force et l’énergie même de l’action), mais agir ne nous suffit pas il faut que nos actions aient...
tracking img