Philosophie explication de texte Spinoza

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (927 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 janvier 2015
Lire le document complet
Aperçu du document
Philosophie
Explication de texte

La plupart des hommes sont conscients qu'ils sont déterminés par leurs désirs et qu'ils ne peuvent pas lutter contre, mais pour eux, ce déterminisme est unemauvaise chose qui les privent de liberté. Au contraire, Spinoza affirme que tout homme tend à persévérer dans cette recherche du désir puisqu'il est la finalité de l'homme afin de s'accomplir etd'accéder à la joie.
Telle est la thèse que défend le philosophe dans cet extrait de L’Éthique. Ainsi, pour Spinoza, l'homme subit bien un désir perpétuel, mais cela dans le but d'atteindre le conatus et demanifester sa puissance.
Dans un premier temps, Spinoza montre que l'homme a conscience de son effort à persévérer dans son être par les idées des affections de son corps, et dans un deuxième temps,il explique que cet effort permet à l'homme d'obéir à la nature et d'atteindre la joie.

D'après Spinoza, l'âme ''a des idées claires et distinctes, et […] des idées confuses'', c'est-à-direqu'elle est sujette à autant de passions qu'elle a d'idées inadéquates, et qu'elle produit autant d'actions qu'elle a d'idées adéquates, qui procèdent de l'entendement. Il suffirait donc d'avoir uneconnaissance réfléchie et adéquate d'une passion pour qu'elle devienne une action. L'homme, qui est conscient d'avoir des idées adéquates et inadéquates, s'efforce de désirer avec les unes et les autres.L'âme a conscience de son effort à persévérer dans son être puisque ''par les idées des affections du corps, [elle] a nécessairement conscience d'elle-même''. En effet, pour Spinoza, le sujet est uncorps, des passions et un esprit, qui ne forment qu'une seule et unique substance animée par le désir, qui est l'essence de l'homme. L'âme ''a conscience de son effort'', et l'effort par lequel toute chosetend à persévérer dans son être n'est rien de plus que l'essence actuelle de cette chose.

Nous remarquons ici que Spinoza s'oppose à Descartes. Ce dernier pense, au contraire du hollandais,...