Philosophie kantienne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (278 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Partie Kant
Du côté de Kant, ce qui compte dans le geste c’est l’intention, et non les conséquences. C’est-à-dire que quand l’agent n’agit pas en fonctiondes conséquences. Il ne doit pas agir en étant motivé par des intérêts égoïstes. Le geste doit aussi être fondé seulement sur des principes rationnels. Lessentiments ne doivent pas faire partis de la décision, car ils sont partiaux et inconstants. L’agent devrait rapporter la situation, car si le geste seraituniversalisé, tous nos bâtiments ne seraient pas fiables. Si tous les experts chargé d’inspecter un bâtiment tairaient une telle erreur, un jour il n’aurait plusde limite sur la portée du geste et son travail deviendrait inefficace. C’est-à-dire que les erreurs commis pas les constructeurs, et qui ont été mis soussilence, prendront de plus grandes proportions avec le temps. En plus, l’inspecteur détient le devoir d’assurer que ses bâtiments soient sécuritaires etfiables. Sans cette dénonciation, il perdrait sa réputation si jamais un problème refait surface après quelques temps. Les résidents de ce HLM ont eux aussi le droitde s’avoir s’ils habitent dans un logement qui peut être un danger. Par la suite, en se fiant un sens de bienveillance, si l’inspecteur déciderait de tairel’erreur, il nuirait aux résidents à la place de les aider. Pour Kant, l’expert chargé d’inspecter les bâtiments devrait rapporter la situation à ses supérieurs,sans se préoccuper des conséquences. La société d’Habitation du Québec devra trouver la somme nécessaire ou bien vendre le projet d’HLM à un acheteur privé.
tracking img