Philosophie : le langage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 44 (10879 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre n°8 :
LE LANGAGE.

Intro.

Première difficulté :
Le terme de langage est très souvent employé de façon approximative ou de façon métaphorique. Il faut donc réussir à définir ce qu’est précisément le langage, pour déterminer si des expressions comme “le langage des fleurs”, le “langage des animaux”, “le langage de l’art” sont des expressions justes.
Pour définir le langage,nous regardons ce que nous dit une discipline comme la linguistique, discipline d’étude du langage ouverte par Saussure (cf Cours de linguistique générale).
Bien sûr les linguistes ne sont pas les premiers à s’interroger sur ce qu’est le langage. La linguistique ne prétend pas recouvrir tous les aspects du langage. Mais elle met en évidence la structure du langage humain.

Voc :
Langage :faculté humaine, qui n’est pas inventée par l’Homme qui lui permet de communiquer et de s’exprimer grâce à des systèmes de signes.

Langue : « le langage moins la parole » selon la définition de Saussure. C’est l’instrument de communication propre à une communauté humaine, l’ensemble de ses habitudes linguistiques, un ensemble institué et stable de symboles verbaux et écrits. Il y a 6000 langues.Parler : Produire un message doté d’une signification dont le locuteur lui-même a conscience (≠ perroquet).

Parole : possédée par le locuteur, doté d’une intention consciente.

L’art ne serait pas un langage car le peintre ne sait pas forcement ce qu’il fait.

Communiquer : échange d'information entre au moins deux individus.

Le langage nous fait prendre conscience de nous. Le mot vapermettre d’objectiver ce que l’on ressent. Le langage va dépasser la communication et nous donne la liberté : pas posséder par ses affects.

Deuxième difficulté :
La Multiplicité des langues.
Mythe de Babel : la diversité des langues serait une malédiction divine à la prétention des Hommes.
« Toute la Terre n’avaient qu’une seule langue et les mêmes mots » (Genèse, XI ; 1) […] « Et Yahvédit : « Voici que tous ne forment qu’un seul peuple et une seule langue. S’ils commencent à faire cela, alors rien de ce qu’ils entreprendront ne leur sera impossible. Allons ! Descendons et confondons leur langue, afin que l’Homme n’entende plus la langue de son compagnon. » » (Genèse, XI ; 6) […] « Aussi l’appela-t-on Babel car là, Yahvé a confondu le langage de toute la Terre, et de là, Illes a dispersés sur toute la surface de la Terre. » (Genèse, XI ; 9).

On estime le nombre de langues à 6000, dont 1200, sont assez bien connues. Dans la seule région d’Amazonie il existe environ 120 langues quasiment inconnues. Richesse de l’humanité.
Qu’est ce qui fait que deux langues complètement différentes sont néanmoins traduisibles l’une dans l’autre? Le sens, la signification le faitqu’on se réfère à une réalité commune ? Y aurait-il une origine commune à toutes nos langues ?
L’Homme étudie son langage depuis plus de deux millénaires. Divers peuples ont élaboré, très tôt, des savoirs et des techniques visant à améliorer l’usage de leurs langues. Dès les III et II millénaires avt notre ère, les traditions babyloniennes et égyptiennes s’y sont essayées. Les traditions indiennes(VIe s avant JC), grecques (IVe avt JC), chinoises (fin du IIIe avt JC) et arabe (VIIIe de notre ère) également.

Le vocabulaire théorique (nom verbe, flexion, article etc...) de la grammaire occidentale est apparu au Ve siècle de notre ère. Les sciences du langage font partis des disciplines qui sont nées très tôt comme les mathématiques.
Mais il faut reconnaître que les premières sciences dulangage dépendent beaucoup encore des structures linguistiques qui leur sont propre.
La linguistique comme science n’apparaît donc que quand l’enquête scientifique peut dépasser les limites d’une ou deux langues historiquement définies pour examiner dans toute sa généralité et son abstraction. le phénomène linguistique. Cela commence avec la Renaissance.
Le problème philosophique qui se...
tracking img