Philosophie locke

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (798 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Philosophie : Résumé Locke.

Introduction (p.6-12) :

John Locke (XVII è siècle) aurait écrit « De la conduite de l'entendement » en 1697. La première fois vraiment de la publication est dans unvolume d’œuvres posthumes en 1706. L'éditeur de Locke est son cousin. Il a donné des instructions très précises sur la publication de ses textes. Tout porte à croire que ses textes on été retranscritfidèlement comme Locke le souhaitait. Locke n'a jamais fini « De la conduite de l'entendement », car il était membre du Conseil du Commerce, chargé par le roi de promouvoir le commerce du Royaume etde développement des plantations et colonies entre autre en Amérique. C'est donc bien en partie par la faute des affaire que Locke n'acheva pas « De la conduite de l'entendement ».

Locke a aussi étéaccusé de socinianisme par l'évêque de Worcester. Le socinianisme est : une doctrine hérétique des partisans de Socin, qui rejette la trinité et la divinité de Jésus-Christ. Une rivalité permanentes'installa entre le philosophe et l'évêque de Worcester : Stillingfleet. Ils ont eu une courte correspondance essayant de se convaincre mutuellement de leur raison. Stillingfleet mourut durant cettecorrespondance. C'était à son tour de répondre. Tous ces renseignements historiques permettent de mieux comprendre dans quelle contexte cet essai est apparu. Locke connaissait bien les personnalités deson temps tel que : Montaigne, Descartes etc.

En bref :

But de Locke : « Pour faire voir aux hommes certaines fautes dans la conduite de leur entendement et leur faire suspecter qu'il peut enavoir d'autres. »

Thèmes principaux : théorie de la méthode, art de penser et logique.

Entendement (définition exacte) : faculté de connaître, de comprendre. --> facilité à comprendre.Chapitre 1 : Introduction, p 13-16
Le dernier recours d'un homme pour se déterminer est son entendement. Les facultés de l'esprit devraient toujours être plus forte que la volonté. « Personne ne...
tracking img