Philosophie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4187 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document


Introduction : pourquoi lire la République de Platon aujourd'hui ?
Aujourd'hui, en bons démocrates que nous sommes, nous pensons tous que tout le monde (enfin presque) peut accéder à la politique. Il suffit, pour cela, d'avoir 18 ans, et d'être sain d'esprit. Bon, avoir fait sciences po, maîtriser certaines "techniques", cela aide... Mais si on croit aussi (et il y a de fortes chances quecela soit le cas!) à l'égalité des chances, alors on croit aussi que c'est accessible à tout un chacun, puisque comme le dit si bien Descartes "le bon sens est la chose du monde la mieux partagée". Nous sommes donc spontanément choqués par la thèse précédemment citée de Platon (« Aux uns, il convient par nature de goûter la philosophie et de commander dans la cité, aux autres de ne pas y toucheret de se soumettre à celui qui commande » -République, IV).
Et si nous étions victimes d'un préjugé ? Ainsi, croire que la politique est accessible à tous, n'est-ce pas avoir une fausse conception de ce qu'est la politique ? N'est-ce pas confondre société et Etat ? La politique est-elle, doit-elle être, la gestion des affaires communes ?
C'est justement de ce préjugé que veut nous défaire Platondans la République, à travers sa théorie des natures faites pour commander (on pourrait dire, mais nous verrons plus tard pourquoi, sa théorie des "naturels philosophes" et/ ou des "philosophes-rois").
Ainsi, si Platon défend la thèse, dans la République, selon laquelle les "meilleurs" doivent gouverner, c'est parce qu'il conçoit la politique comme une sorte de rédemption, d'éducation. Celui quigouverne doit éduquer le peuple, ignorant, au bien, et cela, parce que seul, il a la connaissance du bien. La tâche première du politique n'a donc rien à voir avec la gestion (administrative et économique) des affaires communes. Il s'occupera avant tout de rendre les hommes meilleurs, il cherchera à convertir la cité humaine aux valeurs transcendantes. La politique a donc une fonction idéale.L’idée que certains, par nature, sont voués au commandement, paraît alors compréhensible : gouvernent ceux qui sont capables d’accéder aux valeurs. Pour ceux-là, le pouvoir est conçu comme un devoir, une tâche, un service, et non pas comme la satisfaction d’intérêts quelconques (on "sent" ici l'enjeu de cette problématique : le risque est bien que le politique et donc la politique ne soit que lasatisfaction d'intérêts, qu'ils soient communs ou particuliers, après tout, la différence n'est-elle pas infime ?).
Conséquences : la conception platonicienne de la politique implique un rejet de la démocratie et de tout son attirail : le vote, le référendum...
A quoi cela peut-il bien nous servir, par conséquent, de relire Platon aujourd'hui ? A cesser de tout attendre de l'Etat (pour reprendreun sujet de bac donné en ce mois de juin 2004), sans pour autant soutenir la thèse libéraliste extrême selon laquelle l'Etat ne serait qu'un pis-aller ! Rendez-vous en conclusion ...
Plan de la République :
Livres I à V : constitution de la cité idéale
Livres I et II : nature et origine de la justice
Livre I : qu'est-ce que la justice ?
Livre II : les hommes font-ils le bien volontairement ?(l'anneau de Gygès)
Livres III à V : le lieu de la politique : le communisme de Platon
Livre III :
la surveillance des artistes
le noble mensonge : le mythe de la terre et l'âge d'or;
l'éducation des jeunes gardiens de la cité
Livre IV : l'abolition de la propriété privée pour les gardiens
VI et VII : principes idéaux de la cité
Livre VI : le philosophe-roi
Livre VII : l'éducation du"naturel" philosophe
l'allégorie de la caverne
le programme d'études
VIII à X : typologie des régimes politiques, et éléments qui détruisent la cité
Livre VIII : comment la cité idéale se corrompt
Livre IX : le tyran
Livre X :
l'art corrupteur
le mythe d'Er (379 sq.)
I- POUVOIR ET JUSTICE (République, Livre I) : le politique ne doit pas gouverner selon son intérêt mais selon la...
tracking img