Philosophie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2329 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Discours de la Méthode, Descartes (deux premières parties)

Le sous-titre de l’œuvre est un bon résumé de l’ambition du philosophe : « Pour bien conduire sa raison, et chercher la vérité dans les sciences ».
Plusieurs questions se posent alors lorsque nous lisons ce discours : le doute total est-il nécessaire à la recherche de la vérité ? Une méthode est-elle nécessaire ? Un homme seulpeut-il rebâtir une science universelle ?
La problématique de l’œuvre est donc : le doute permet-il la quête de la certitude ?

Première partie

Comme le précise Descartes dans son préambule, « on trouvera diverses considérations touchant les sciences » dans cette première partie.
Composée de quinze paragraphes, cette partie a pour but d’exposer les raisons qui l’ont mené à écrire ce discourset à travers son expérience personnelle, il discute de la notion de raison et de bon sens chez l’homme en général.
L’idée est donc de faire entrer le lecteur dans le cheminement de son raisonnement et de sa pensée. En cela, Descartes a été mené à reconsidérer les sciences et à écrire cet ouvrage.
Pour cela, il va s’appuyer sur plusieurs arguments et éléments qui suivent un fil conducteur :tout en montrant l’importance de la raison, il va révéler les possibles discordances de son utilisation, signe de l’absence de toute méthodologie. Ainsi, il va exposer sa méthode afin de rechercher la vérité perdue dans les divergences d’opinions. Il se tournera finalement vers une autre science.

Dans les deux premiers paragraphes, Descartes s’intéresse à l’importance de la raison et du bon sens; il les définit comme étant la puissance que l’on a « de bien juger et de distinguer le vrai du faux ». Il assure que tous les hommes les possèdent mais alors va se poser la question de la différence d’opinions. C’est à partir de ce constat qu’il va introduire la notion de l’application de la raison : selon lui, ce n’est pas tout de savoir des choses, il faut savoir bien les appliquer. Il donneainsi l’exemple des hommes bons qui sont capables des pires choses comme des meilleures : cela vient de la manière dont ils utilisent leur raison. Cela introduit déjà la nécessité d’une méthode.
Il ajoute à cette idée un deuxième élément qui touche l’essence même de l’homme. La raison, présente entièrement en chacun, est ce qui fait l’homme et c’est ce qui le différencie des animaux.Ensuite, dans les trois prochains paragraphes, Descartes nous donne une première définition de sa méthode et ce que cela représente pour lui. Il s’agit donc d’un « moyen d’augmenter par degrés ma connaissance, et de l’élever peu à peu au plus haut point ». Pour cela, il précise qu’il se place « vers le côté de la défiance plutôt que vers celui de la présomption ».
Tout en marquant la résolution de sonchoix de suivre cette voie, il laisse tout de même la place aux erreurs et aux méprises. De plus si on se base sur les opinions des autres, la « qualité » des jugements de nos proches peut être souvent trompeuse quand ils nous sont favorables, mais elles sont tout de même intéressantes car c’est une façon de grandir intellectuellement : « apprenant du bruit commun les opinions qu’on en aura, cesoit un nouveau moyen de m’instruire ».

Le cinquième paragraphe nous donne clairement l’image que se fait Descartes de cette méthode : il veut représenter sa vie comme un tableau et non comme un traité, un modèle qu’il faut prendre au pied de la lettre et qu’il faut considérer comme vrai. Il l’a comparé à une histoire ou à une fable qui donne « quelques exemples qu’on peut imiter […] j’espèrequ’il sera utile à quelques-uns sans être nuisible à personne ».

Dans les huit prochains paragraphes, il va aborder ses années d’études et les expériences qu’il a vécues étant jeune. Tous ces éléments sont dans le but de compléter l’origine de cette méthode.
Tout d’abord, lorsqu’il faisait ses études, malgré une curiosité intellectuelle débordante, qui l’a mené découvrir des « sciences rares...
tracking img