Philosophie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 72 (17758 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Philosophie du droit :

Introduction :
Le droit est une construction humaine. Cela implique que le droit change d’une période à une autre, d’une société à une autre, des groupements humains où le droit fait l’objet d’acceptation mais il arrive aussi que le droit fasse l’objet de critique.
Le droit peut aussi faire l’objet de combat, donc « construction » veut aussi dire destruction on parlede Révolution ou il peut avoir aussi des conflits.
* Ex : Cote d’Ivoire 2 présidents
Pour comprendre le droit il faut comprendre les raisons qui font que tel droit est établi, il faut avoir soit même un jugement qui est personnel, qui peut être celui du citoyen lorsqu’il vote par exemple.. Donc il faut comprendre les enjeux de la création du droit.
Il existe de très nombreux cas où le droit àune autre fonction.. 
C’est un instrument entre les mains de ceux qui le font. Il peut être un instrument de protection de pacification, vol, on fait ce qu’on veut et ce qu’on peut.
* Ex : dans des pays il y a des droits qui limite le droit des parents sur leurs enfants alors que dans d’autres non.
Est-ce que le droit se mêle de ce qui lui regarde ou non ?
Qu’est-ce que le droit ?
IerPartie :Le droit positif : nature et fonctions
Le droit positif vient de «  ponere legem » édicter une loi
On peut faire distinction droit positif et droit naturel qui est inventé par Aristote en Grèce puis est utilisé à l’Antiquité, Moyen Age. En latin droit naturel ça se dit « jus naturale »
Droit naturel ne signifie pas les lois de la nature
Le droit positif et naturel ne s’oppose pas maisse distingue
Qu’est-ce que le droit positif ?
Chapitre 1 :La spécificité de la norme juridique (Texte n° 1 à 15)
$1 : La norme en général et la norme juridique
-Le droit l’ensemble des normes juridiques constituent toutes les normes qui régissent la vie des hommes en société. Le droit c’est pas l’ensemble des règles qui régissent la vie des hommes en société.
-Le droit et les autres normessont crée pour empêcher à la bestialité, l’animalité présente en l’homme de s’exprimer
* Ces 2 préjugés sont faux :
-Le premier est faux car le droit ne constitue qu’une petite partie des normes qui régissent une société
*Qu’est ce qu’une norme en général ? La justification de cette thèse est qu’il y a des normes, de très nombreuses sociétés depuis l’apparition de la civilisation de laculture ( homo sapiens sapiens).
Il y a une sorte de sauvagerie et la norme viendrait calmer cette sauvagerie, on peut se référer à un auteur : Hans Kelsen ( TEXTE 1 ) : Théorie pur du droit
* Hans, il nous parle de la norme en général, pour lui la norme se distingue de ce qui est, c’est ce que l’on constate.
Il y a des cas de non application des normes, toutes normes se caractérisentqu’elles peuvent être transgressé. Sauf Les lois de natures : loi de l’apesanteur
Hans dit que la norme c’est une réalité, mais par exemple feu rouge n’arrête pas les voitures mais les ind voyant le feu rouge reconnaissent un signal. Toute norme est une réalité mentale pour que le feu rouge arrête le feu rouge il faut qu’il y ait un être pensant qui reconnaisse le signal et qui décide d’y obéir. Pour lanorme juridique, et toute les normes elle n’existe que si il y a des êtres pensant.
* Etymologie du mot droit
Le mot droit vient du bas latin : directum : diriger c a d ce qui n’est pas corrum : courbe.
Et donc directum a donner le mot droit
Jus a donné tous les dérivés : judiciaires, juristes, jurisprudence

* Liberté au sens fort
On peut dire d’un chevalqu’il est en liberté, ou un prisonnier qui s’est évadé. Cette liberté c’est la liberté au sens faible. Le prisonnier peut se révéler être en possession de sa plaie et être aussi privée de sa liberté
Il existe certains ind qui souffrent pathologie psychique
Il faut posséder liberté au sens fort pour pouvoir obéir à des normes.
* Exemple : si un enfant en pousse un autre c’est celui qui...
tracking img