Philosophie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (257 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
•libre : sans entrave, en faisant ce que j'ai décidé de faire, maître de ma vie autant que je le veux.

● La forme du sujet pose peude problèmes. Une alternative est proposée : il s'agit de déterminer, après les avoir interprétées, laquelle des deux branches est valide. Fairebien attention, cependant, au statut du « ou » : celui-ci n'est pas nécessairement exclusif. En effet, on peut être amené, suivant les niveauxde pensée où l'interprétation des deux branches se tient, à montrer qu'on naît à une certaine liberté et qu'on accède à une autre. Il s'agiraitdans ce cas, soulignons-le, d'une alternative, c'est-à-dire que ça ne serait pas strictement équivalent à un « et », puisque deux libertésdistinctes seraient décelées dans les deux branches.

L'originalité du sujet tient à l'emploi du pronom impersonnel « on ». Le sujet interrogeainsi tout être susceptible d'être libre. Cependant, dans la mesure où toute question s'adresse à un auditeur, au moins possible, il estsous-entendu que la question est posée en particulier au sujet des hommes. Il faudra donc respecter, en se penchant sur le problème de la liberté humaine,cette orientation donnée vers l'essence de la liberté, ou celle de l'être-libre. En d'autres termes, si l'on parle de liberté humaine, ilfaudra le faire sous l'angle de l'essence, en soi, de l'être-libre, en portant une attention particulière au sens et à la possibilité de la liberté.
tracking img