Philospohie justice et droit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2437 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Si les systèmes juridiques déterminent un rapport des peuples à eux-mêmes (notamment dans les démocraties), il va de soi que chaque Etat dispose de son propre système juridique, puisque l’humanité est diversifiée et comporte une multiplicité de peuples, de sociétés, d’Etats. Rien n’empêche par ailleurs que l’on conçoive un droit international, qui s’élabore lentement. De plus le droit, au sensjuridique, détermine les conditions générales de la justice : il tend au juste, il le vise, et la justice ou norme morale semble en constituer la norme. Tout droit essaie d’être juste, sans qu’il soit la justice elle-même. Mais de la sorte, nous parvenons à un problème : si le droit détermine les conditions du juste, et s’il est particulier à chaque société ou Etat, cela implique qu’il n’y a dejustice que particulière. Or, la justice se présente, en tant qu’idéal, comme une valeur universelle, due à tout homme, par delà son appartenance à tel ou tel Etat. Mais s’il n’y a de justice que particulière, cela signifie-t-il que l’idée d’une justice universelle n’a pas de sens ? Pour voir cela il convient d’observer en premier lieu la relative égalité des hommes face au Droit Positif. Cela nousmènera également à étudier le caractère relatif de ce Droit Positif, promulguant parfois des injustices et des inégalités. Cette démarche nous conduira enfin à analyser la notion de « Justice Universelle », et la notion de morale qui accompagne celle-ci.

La justice est avant tout caractérisée par le ‘‘droit positif ’’, caractéristique à chaque société, et relative à l’époque considérée.
Lors detous les problèmes juridiques, celles qui tranchent en dernière instance, souverainement, dans les états de droit, sont les normes constitutives du droit dit "positif". . Le droit positif est l'ensemble des règles définissant ce qui est légal, permis, et illégal, interdit, dans une société donnée. L'institution du droit positif signale la disjonction de la puissance matérielle (capacité de faire)et du pouvoir formel (droit de faire) ; nul n'est autorisé à faire tout ce qu'il peut faire : nul ne peut tout ce qu'il peut. Par extension, cette notion désigne tout texte issu de l'autorité de l’état. Le droit positif présent la particularité d'être écrit, publié, et son respect est sanctionné par le recours aux juges chargés de l'appliquer. Dans tous les états mis en place au cours del’histoire, ces lois étaient considérées comme souveraines. Toute dérogation à ces règles était fortement sanctionnée. Ainsi les exemples des ce droit positif ne manquent pas à travers l’histoire. Au moyen âge, tout décret imposé par le souverain, seul être à décider, était appliqué à la lettre, et était considéré comme une loi naturelle. Le droit positif vise à compléter les lois déjà imposées par le droitnaturel.
Bien que nécessaires, ces normes sont toujours ressenties comme insuffisantes ou inadaptées, quant elles ne sont pas tout simplement mises, implicitement ou explicitement, au service du particulier. L’homme ne peut s’empêcher de juger des lois qui le gouvernent, et de vouloir réformer le système de droit existant. Même de nos jours, les passes droits, immunités diplomatiques, et autrestrafiques d’influence font légion, ainsi que les nombreux avantages que s’accordent les hauts fonctionnaires d’état. La tète de chaque gouvernement est généreusement agrémentée de tous ces passes droits et autres avantages. L’exemple de la Révolution Française est un bon exemple de mécontentement du peuple contre les inégalités des hommes face aux lois. Mécontent du système actuel basé sur denombreux privilèges, le « petit peuple » s’est soulevé, avec le clair but de renverser le gouvernement, et de détruire les institutions mises en place à l’époque. Cette volonté de changement des systèmes de lois naît de sentiments de frustration et d’inégalité face à certaines décisions de justice et illustre la volonté perpétuelle des hommes à vouloir changer les schémas qui les gouvernent. «...
tracking img