Phonologie semaine 2.pdf

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (460 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Phonologie, Master LFA, Semaine 2 – Prof. : André THIBAULT
- 1 -
Phonologie, Master LFA
Professeur : André THIBAULT
Semaine 2.
Nous allons revenir cette semaine au concept de phonème, mais enillustrant de façon plus
précise en quoi il consiste.
1. Rappel des facteurs déjà évoqués
Rappelons que nous avions vu la semaine dernière :
- que le phonème est une abstraction ;
- qu’il relève duniveau de la langue et non du discours ;
- que les phonèmes, contrairement aux sons, sont en nombre limité dans chaque langue ;
- que chaque langue possède son propre inventaire de phonèmes ;
-que ceux-ci s’organisent en système, plus précisément en système d’oppositions.
2. Nouvelle définition plus technique et analytique
Nous allons préciser la définition du phonème cette semaine, car ilconvient de le définir plus
techniquement comme un ensemble de traits distinctifs (on dit aussi traits pertinents), le
phonème étant un segment de la chaîne parlée qui permet d’opposer, ou dedistinguer, un signifiant
d’un autre (rappelons que dans le modèle saussurien, le signifiant est la face matérielle
du signe linguistique, et s’oppose à ce qu’on appelle le signifié, qui est sa facementale,
psychique) ; on peut très concrètement illustrer cette propriété distinctive du phonème dans ce
que l’on appelle les paires minimales, qui nous permettront d’identifier, l’un après l’autre,
lestraits distinctifs de chaque phonème, en faisant commuter divers segments pour tester leur
valeur oppositive.
3. Valeur strictement distinctive du phonème
Avant toutefois de commencer à illustrerce mécanisme par lequel on peut analyser les traits
pertinents des phonèmes d’une langue, j’aimerais apporter une importante précision : le phonème
ne signifie rien en tant que tel, il permetseulement de distinguer deux formes. On relève
parfois, dans des copies d’examens ou des travaux d’étudiants, une confusion entre phonèmes
et morphèmes ; on lira, par exemple, des énoncés aberrants...
tracking img