Phylosophie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 34 (8366 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Combinaison des connecteurs mais enfin
Anna Razgouliaeva Université linguistique de Moscou annaraz@mail.ru 1. Introduction Dans la grande majorité des travaux consacrés au fonctionnement des connecteurs pragmatiques, l’intérêt des linguistes porte principalement sur un connecteur donné (isolé), alors que les combinaisons de connecteurs restent jusqu’à présent peu étudiées. Une de cescombinaisons, mais enfin, fait l’objet de notre étude qui vise, d’une part, à décrire les emplois possibles de ce groupe de connecteurs et, d’autre part, à expliquer les rapports entre ses éléments. Pour ce faire, il faut se demander si dans cette combinaison, mais et enfin restent relativement indépendants l’un de l’autre, chacun effectuant des opérations qui lui sont propres, ou s’il y a fusion et doncémergence d’un seul connecteur mais enfin avec un format d’opération spécifique. A l’appui de la dernière supposition, on pourrait citer une grande fréquence de la combinaison mais enfin dans le discours tant écrit qu’oral, où elle représente une seule unité phono-prosodique (non seulement il n’y a, généralement, aucune pause entre les deux éléments, mais on fait même souvent la liaison), cecisuscitant l’idée de considérer cette combinaison comme figée. Si, contrairement à cette supposition, mais et enfin gardent leur indépendance l’un vis-à-vis de l’autre, ce qui nous paraît plausible et constituera notre hypothèse de travail, ils doivent soit porter sur des entités sémantiques distinctes, soit réaliser sur les mêmes entités des opérations différentes. Ainsi, nous nous trouvons confrontés àdeux problèmes : celui de la portée sémantique de chaque connecteur et celui des opérations qu’il réalise. 2. Etat de la question sur la combinaison de connecteurs Les combinaisons de certains connecteurs avec mais ont déjà été analysées dans le cadre de théories linguistiques différentes. Dans son fameux ouvrage Les mots du discours (Ducrot 1980b : 203206), Ducrot conclut pour la combinaison maisd’ailleurs que ces connecteurs se réfèrent à deux argumentations (ou éléments sémantiques) à

la fois différentes et compatibles, construites à l’intérieur du même énoncé. Quant à la nature de ces argumentations, il y a deux possibilités : 1) mais prend en considération l’énonciation de X, tandis que d’ailleurs se réfère à la proposition relative à X :
Il fait un temps splendide… (=X) Maisd’ailleurs de toute façon je serais allé me promener (=Y)

2) les deux connecteurs ont comme antécédent argumentatif l’énonciation de X. Ce qui permet leur coexistence, c’est la diversité de conclusions possibles à partir de X : dans le cas de d’ailleurs l’énonciation laisse entendre qu’elle est fondée en vérité (dans l’exemple qui suit cette conclusion est « le destinataire a effectivement eu tort») ; dans celui de mais, qu’elle est informative (en disant que le destinataire a eu tort, le locuteur a laissé entendre qu’il était utile de le lui dire parce que cela lui apprenait quelque chose) :
Tu n’aurais pas dû faire ça (=X). Mais d’ailleurs tu le sais bien

Comme le montre l’analyse de Ducrot, si deux connecteurs introduisent le même énoncé, ils peuvent avoir dans leur portée gauche lamême entité linguistique, mais ils enchaînent sur des informations différentes, dérivables à partir de cette entité. Une hypothèse sur la portée de chacun des deux connecteurs employés ensemble a été faite dans la perspective de l’analyse du discours de Roulet. Il a été remarqué que les connecteurs reformulatifs enchâssés dans un connecteur argumentatif (par exemple, car au fond) oucontre-argumentatif (par exemple, mais après tout, mais finalement) « présentent l’argument ou le contre-argument comme le résultat de la reformulation d’une intervention ou d’un point de vue antérieur implicite. Si on supprime le connecteur reformulatif, l’argument ou le contre-argument sont introduits directement » (Roulet 1987 : 136-137). On affirme donc le rôle dominant (ou une plus grande portée) du...
tracking img