Physio

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1124 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Partie V: homéostasie de la respiration

La respiration (en mvt au service du métab cellulaire n'apparait pas constant)
> ce qui est constant est ce qui permet aux cellules de fonctionner.
Il existe un syst automatique (réglant la température dans la maison = le thermostat) qui règle de nombreuses fonctions.
On peut représenter les systèmes de réglage très compliqués comme un systasservit

Les PpO2 à différents endroits de la circu est d'autour: c'est la cascade des PpO2

Air inspiré > gaz alvéolaire (100) > sg artériel (98)
> correspond aux inégalités de ventilation et de perfusion
Toutes les alvéoles ne reçoivent pas le même débit de ventilation
Tout les capillaires ne reçoivent pas la même fraction de débit sanguin

Capacité de diffusion de la mbn: onéquilibre pas totalement les Pp entre le sang capillaire et le gaz alvéolaire (seulement dans certaine), ce qui fait qu'il y a un écart.
Autre écart: effet court-circuit: du sang ne passant pas par l'échangeur gazeux pulmonaire:
> une partie est drainée dans les veines de thébésius et revient direct au cœur
> le sang qui perfuse la paroi des bronches, la plèvre, les bronches, les gros vaisseauxdu thorax, ce sang veineux revient dans les veines pulmonaires, juste avant l'oreillette gauche, donc il n'est pas passé par l'échangeur: représente seulement 1% du débit cardiaque (petit court-circuit).
La PpO2 et le Contenue en O2 (CO2) sont un peu moins bon: l'échangeur n'est pas parfait.

Entre temps: dans les capillaires, le sg donne de l'O, on a une Pp descend couramment à 25-30 dans lescapillaires
Et ensuite dans les LI: La Pp est encore plus basse.
Et à l'entrée des mitochondries: Pp = 20 à 15 mmHg ( et même moins)
> l'O est utilisé pour faire de l'énergie
Les chaines de transport des électrons de l'O sur les mbn des mitochondries fonctionnent avec des Pp à 'entré de 10 à 5 mmHg
> chez les personnes allant à 8000m, l'utilisation de l'O se fait encore à 2mmHg
Puis onarrive dans le sang veineux à la sortie des tissus.

Homéostasie : ce qui est réglé est ce qui est distribué aux cellules de l’organisme : PaO2 et PaCO2 et pHa
Il faut un écart 25.00
→ ces grandeurs sont défendues par un système de réglage = grandeurs réglées
→ représente la circulation cellulaire

Derrière les systèmes permettant d’ajuster les grandeurs réglées, il existe des variables =grandeurs réglantes
→ dont la ventilation alvolaire
Si on inspire d’avantage → on permet l’entrée de plus d’O
Si on expire d’avantage → on permet la sortie de plus de CO2

La régulation assure la vie cellulaire → permet de conserver la vie végétative de tous les tissus
Elle est dit chimique car elle régule chimiquement l'homéostasie: elle est automatique, inconsciente, végétative.
De tpsen tps, on surveille sa respi (chant, trompette, piscine.....)
> devient un réglage volontaire.

Le régalage volontaire au service des grandeurs chimiques:

-cf photo 10h44

Au milieu on trouve des centres respiratoires (nerveux) qui règlent la circu par la contraction des muscles de la respiration.
De ces centres nerveux partent des fibres nerveux qui gagnent la moelle épinièrejusqu'au neurone moteur alpha dans la corne ventrale de la moelle spinale
> règle l'activité des muscles = c'est le système mécanique actif des muscles de la ventilation.
Par l'intermédiaire des mvt de la CT > modification de la pression pleurale
On a des variations de volume du tissu pulmonaire qui déclenche des variations de volume gazeux par l'intermédiaire de variation de pression(expiration - inspiration).

On retrouve la variable réglante ventilations alvéolaire qui va agir directement pour modifier le volume inspiré - expiré. Cette variable agit dans 2 directions:
pour faire rentrer de l'O: la ventilation agit sur le contenu en Ox (compartiment corporel): le nbre de molécule d'O dépend de ce qui est amené par la ventilation inspiré et de ce que consomme les tissus. Voila le...
tracking img