Physiologie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1801 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE CONTROLE MUSCULAIRE DU MOUVEMENT
INTRODUCTION
La faculté de se mouvoir ou motilité est liée à la présence de cellules spécialisées : les cellules musculaires. Il existe dans l’organisme humain deux principales catégories de muscles qui assurent des fonctions différentes, les muscles lisses et les muscles striés. Le muscle cardiaque est une forme mixte. • Les cellules musculaires « lisses »assurent les mouvements de certains organes de la vie végétative, ce sont des éléments allongés de taille microscopique, mononuclées ; • les cellules musculaires striées du cœur sont également de tailles microscopiques et associées à la manière des mailles d’un réseau. Le myocarde est un muscle strié particulier qui n’est pas soumis à la volonté ; • les muscles striés constituent essentiellementles muscles du squelette ; ils sont les moteurs de la vie de relation. Les cellules musculaires striées sont géantes (plusieurs centimètres de longueur) et polynuclées. Chaque muscle est composé de milliers de fibres enveloppées de tissu conjonctif. Nous allons étudier essentiellement les fibres musculaires striées car elles sont responsables des mouvements de l’athlète.

STRUCTURE DU MUSCLESQUELETTIQUE
LE TISSU CONJONCTIF ET LES FIBRES MUSCULAIRES Le muscle squelettique est formé d’un ensemble de cellules (ou fibres) contractiles réunies par des enveloppes de tissu conjonctif élastique, et parcourues par de nombreux capillaires sanguins (vascularisation), nerfs et terminaisons nerveuses (innervation). Le tissu conjonctif qui enveloppe chaque fibre musculaire se nomme endomysium.Celui-ci est en contact avec la membrane plasmique de la fibre (ou sarcolemme). Les fibres musculaires se regroupent en faisceaux entourés chacun d’une enveloppe de tissu conjonctif : le périmysium. Enfin, le muscle dans son ensemble est enveloppé par l’épimysium qui s’unit aux autres tissus conjonctifs pour former à ses extrémités un tissu conjonctif fibreux particulièrement résistant : le tendon. LESTENDONS Les tendons sont solidement fixés à la couche externe des os, le périoste, et servent de lien entre les muscles squelettiques et les os. Les fibres musculaires ne sont pas en contact

1

direct avec les squelettes et la tension produite par la contraction musculaire est donc transmise par les attaches tendineuses.

LA VASCULARISATION
Les muscles squelettiques sont richementvascularisés. Les artères pénètrent dans le muscle et le tissu conjonctif alors que les veines en ressortent. Ces vaisseaux donnent naissance à un vaste réseau de capillaires et de veinules qui encerclent et pénètrent dans l’endomysium. De cette manière, chaque fibre musculaire reçoit un apport suffisant de sang oxygéné, alors que les veines contiennent un sang appauvri en oxygène et plus riche enproduits métaboliques tels que le CO2.

L’INNERVATION
Les nerfs d’un muscle contiennent des fibres motrices (efférentes, descendantes) et sensitives (afférentes, ascendantes) qui pénètrent dans le muscle avec les vaisseaux sanguins. Les nerfs moteurs (descendants) proviennent du système nerveux central (S.N.C.) Leur stimulation entraîne une contraction musculaire. Dans le muscle, l’unité fonctionnelleest l’unité motrice, constituée par le groupe de fibres innervées par le même neurone moteur. Néanmoins, chaque fibre musculaire est séparée des autres par l’endomysium, et peut être donc considérée comme une unité fonctionnelle. L’unité motrice appelée encore plaque motrice ou jonction neuro-musculaire, est l’extrémité de l’axone de la fibre motrice qui vient en contact avec la fibre musculaire.Environ 60 % des nerfs qui pénètrent dans le muscle sont des nerfs moteurs. Le reste regroupe les nerfs sensitifs qui véhiculent l’information des récepteurs vers le S.

STRUCTURE DE LA CELLULE MUSCULAIRE (Fig. 1)
La cellule musculaire, observée au microscope optique, révèle une alternance régulière de bandes claires et de bandes sombres. Le sarcolemme (membrane plasmique de la cellule...
tracking img