Physiologie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1009 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les mouvements de croissance
-Les mouvements de croissance exogènes, crées par des facteurs externes.
Dans ce cas on distingue deux types :
+Les nasties : Lorsque le facteur externe induit le mouvement de croissance mais ne l’oriente pas.
+Les tropismes : lorsque le facteur externe induit le mouvement et l’oriente.
NUTATION : 1-Définitions :
Mouvement de croissanceendogène qui a pour résultat des extensions inégales de cellules situées sur des génératrices opposées de l’organe, en plus des mouvements de rotation.
2-Mise en évidence :
DARWIN en 1882 avait constaté que la position et l’espace de l’apex d’un certain nombre d’espèces revête que l’élongation des tiges n’est pas verticale mais procède d’une série d’inclinaisons et de déplacements peuvent êtresuivis directement par :
Projection orthogonale en plaçant une vitre au dessus de l’apex et on notant les positions successives.
Photographie à cadence régulière.
Le ralenti et l’accéléré cinématographique.
3-Conséquence :
La forme de la trajectoire : Circulaire, elliptique ou pendulaire. La plupart des végétaux montrant des mutations d’amplitudes variables dequelques mm à quelques cm.
Chez Volubilis, l’amplitude peut atteindre jusqu'à 1m, dans ce cas la plante à besoin de support solide. Le sens du mouvement peut être dirigé dans le sens des aiguilles d’une montre, mais la majorité des plantes ont un sens inverse de Tire-bouchon (_Liseron, ipomée…_) La période et la vitesse du mouvement sont propres au rythme de chaqueespèce. En général, le temps mis par l’apex pour le retour à l’état initial est de 1 à 3h. La vitesse du mouvement n’est pas proportionnelle à celle de croissance, ce sont deux mouvements indépendants. Un ralentissement voir un arrêt de mouvement par des sels de lithium qui modifient la perméabilité membranaire n’affectent pas la croissance. Mouvements decroissance est indépendant de la croissance, si on arrête la croissance -> on arrête tous ce qui se passe au niveau de la plante. Le mouvement de la croissance dépend de la croissance. Si on l’arrête, la croissance continue. Le mouvement persiste en phytotron, il est spontané et auto-entretenu. Ce phénomène ne peut être considéré totalement indépendant des facteursexternes, il est nécessairement lie a la gravité, la T° et la lumière. Le mécanisme permettant ce mouvement serait la circulation descendante d’auxine avec des fluctuations dans le flux de cette hormone de croissance. Ainsi, des concentrations locales seront présentes sur différentes générations à des moments différents. NASTIES : Mouvements induits par unfacteur externe mais qui ne sont pas orientes par lui.
Mouvements orientes par la plante ou par l’organe qui est le siège de mouvements.
Présence dans le végétal d’un dispositif anatomique ou physiologique qui permet à l’organe de recevoir l’excitation. Les nasties sont rapides, ne demandant souvent que quelques minutes pour s’exercer et ils sont irréversibles.Différents types de nasties : Epinasties : Mouvements de croissance vers le bas.
Hyponasties : Mouvements de croissance vers le haut.
Thermonasties : Due à une variation de T°.
Photonasties : Due à une variation de l’intensité lumineuse.
Nyctinasties : Due à une variation de la T° et de l’intensité lumineuse.
Chimionasties : Provoqués par lessubstances chimiques.
Thigmonasties : Provoqués par le contact avec un corps étranger.
Photonasties :
Exemple de photonastie : -Les capitules des composés (inflorescences formées de nombreuses fleurs fixées sur un renflement terminal de l’axe floral).
-La tulipe qui même à T° constante se forme progressivement la nuit.
Photonastie de la gemmule : Il...
tracking img