Phytohormones

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1031 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Effet de l'AIB sur la rhizogenèse du haricot.
Le fait que le nombre de racines formées augmente avec des concentrations en AIB de plus en plus forte suggère que l'AIB agit a forte concentration sur la formation des cellules racinaires (différenciation des cellules). La longueur des racines augmente jusqu'à une certaine valeur, au fur et à mesure que la concentration en AIB augmente. Puis, lalongueur diminue malgré l'augmentation de la concentration en AIB. Ceci suggère que l'AIB stimule la croissance des racines à faible concentration et jusqu'à une concentration optimale mais si la concentration devient trop forte, elle va inhiber la croissance des racines. De plus les nutriments présents dans la solution nutritive servent de matériaux de construction pour fabriquer les racines.
Onpeut conclure qu'une forte concentration en auxine permet la formation de cellules racinaires. Toutefois, si la concentration en auxine reste forte la croissance de ces cellules racinaires sera ralentie. Ainsi une faible concentration en auxine favorise l'élongation d'une racine, alors qu'une plus forte concentration inhibe cette croissance et favorise cette fois la formation de cellules racinaires.Ainsi, l'auxine agit à la fois sur la différenciation cellulaire et sur leur croissance.
L'effet de l'auxine au niveau cellulaire
Action de l'auxine sur la différenciation cellulaire:
On peut émettre l'hypothèse selon laquelle l'auxine à forte concentration va permettre la mise en route des gènes impliqués dans l'initiation des méristèmes racinaire latéraux. Un méristème est un massifcellulaire programmé pour évoluer en un organe particulier, et qui va croître jusqu'à former cet organe, ici les racines. Ces cellules méristématiques vont ensuite se diviser et subir une élongation. Une fois leur croissance terminée, elles acquièrent leur spécificité en rapport avec leur fonction (ceci est génétiquement programmé).

Action de l'auxine sur l'élongation cellulaire:L'auxine agit sur les cellules via une protéine G couplée à l'adénylate cyclase qui une fois activée, augmente la concentration intracellulaire en ions Ca2+ et en AMPc. Ceci active une cascade de réactions qui stimulent la production de pompes à protons. Celles-ci font sortir les protons dans le milieu extracellulaire, ce qui fait diminuer le pH(acidification) dans la paroi. Cette acidification a pour conséquence de modifier les propriétés mécaniques de la paroi: des expansines sont activées, elles dénaturent les composants de la paroi ce qui provoque son relâchement et son extensibilité. La sortie de protons favorise également l'entrée d'ionspotassium qui vont induire l'entrée d'eau dans la cellule (osmose) qui provoque une augmentation de la pression de turgescence. Ceci permet donc à la cellule de s'allonger (une enzyme permet la fabrication du nouveau matériel pariétal nécessaire à l'élongation de la cellule).

Effet de l'AIA sur le développement des bourgeons axillaires.
D'après les résultats, on a pu déduire que l'AIA inhibe ledéveloppement des bourgeons axillaires à forte concentration. Et que l'auxine est transporté de l'apex vers les bourgeons axillaires.
1-Transport de l'auxine avec action à distance

Le bourgeon apical va synthétisé de l'auxine qui sera transporté vers la base via le phloème. C’est par ce tissu que l’auxine va pouvoir se déplacer. En effet, des différences de concentration en auxine dansdifférentes parties de ces canaux vont entraîner la mise en mouvement de la molécule qui va alors pouvoir être distribuée dans toute la plante.
Le transport apolaire permet de faire en sorte que ces déséquilibres de concentration soient permanents. Ce transport est rapide et non polarisé alors que le transport de cellules en cellules est plus lent et polarisé. Le flux basipète d'auxine, en forte...
tracking img