Pierre brute

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2261 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 août 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Homme, tu es plus qu'une pierre !

 
Cette Planche est une invitation à me suivre en imagination et poésie dans le monde des symboles.
Elle  pourrait être matière à séminaire, le reflet d’une pensée personnelle et suivant la formule consacrée, n’engage que moi. Ceux qui m’on connut comme Second Surv:. s’y retrouveront…

Que d’outils, dès notre premier regard et nos trois premiers pas.

Maquête de l’interprétation du symbole peut se traduire par « je ne sais ni lire ni écrire… », mon regard se porte sur les outils, sur le chantier des opératifs.
Ils sont deux, presque arrogants, ils me parlent des Bâtisseurs ? De Temples, de Cathédrales… ?
Et que je pourrais être une pierre à l’édifice… ?
Ils m’exposent un langage bien étrange : « Bâtir un Temple »… ? Le mien, celui del’humanité…
Messieurs, pour le peu de mes informations, je ne suis pour vous que de la caillasse, êtes vous donc si habiles juges…  pour me coopter ?

Êtes-vous de ces Maitres d’œuvres qui parcourent cette carrière qu’est le vaste monde… ? Et ainsi me juger, moi… « Pierre brute » dont vous soupçonnez qu’elle pourrait être « Pierre d’angle » ou « Clef de voûte » ; cela n’est-il pas     l’une  de voscontradictions : « Ne juge point les hommes » ?

Vous comprenez  ici, que je vous parle de nos premiers contacts en F :. M :., c.-à-d. nos parrains, je dirais qu’ils disposent du premier pouvoir en Loge, leurs appréciations sont déjà l’avenir de celle-ci et reflètent tendances et mentalité de cette Loge…, Loge symbolique, fraternelle, ou sociétale ?

Vous me dites de « tailler ma Pierre brute » !Quand mes Maîtres opératifs m’ont appris à tenir burin et maillet, j’ai d’abord du choisir la face de référence,  -- mes acquits du monde profane. --
Cette face, à mes yeux, me paraissait la moins irrégulière, mais la soumettant au contre jour par une simple règle posée sur cette face, m’a bien laissé voir ses aspérités.
Soumettant le « Règlement » au contre-jour de ma pensée rationnelle apparaîtla Tradition, mais si la Tradition prenait le pas sur le « Règlement », celui-ci deviendrait inutile.
La Tradition et ses symboles sont le ciment de la F :. M :. À l’ouverture des Travaux, la  Loge est en chantier, tout ce qui se dit et se fait raisonne comme une musique, le chant de l’outil, le verbe est mélodie.

Il convient donc sans brusquerie, de doucement, par petit coups, affiner cetteface.
Savoir et connaissance… Il s’agit bien d’affiner.
Soyons prudent… Lidéal maçonnique est une lente « Alchimie », de jeunes Maçons se sont perdus par précipitation, euphorie passagère.

Nos Rituel, certes… Sont faits pour atteindre l’émotionnel, mais certains confondent un moment magique avec un moment initiatique… L’émotion passée, ils portent le« Tablier »… Les poches chargées encore delourds « métaux ».

Le jour de son initiation, il s’est présenté dans une position humiliante, j’en conviens, une corde au coup, les pieds chargés de chaînes… Le Maitre de cérémonie les lui enlève…
Combien de temps mettons-nous, Sœurs et Frères, pour nous -- et nous seulement -- nous débarrasser de nos propres chaînes ?

Un disciple demande à Lao-Tseu… « Maitre enlèves-moi ces barrières ! »             
Le Maître lui répond : « Qui t’a mis ces Barrières ? »
L’apprenti ne dispose que de trois outils et c’est bien assez, pour ce qu’il doit faire !
Ainsi le Maître m’explique : « Vois cette pierre, c’est toi mais aussi les autres, les matières nobles tel le bois, la pierre et le métal ont un fil, un sens pour la taille. Les hommes aussi dans leur sensibilité. »

Psychologie ? « Je nesais ni lire ni écrire. »
« Connais-toi… », -- apprends de toi --, avant de t’infliger des coups de« ciseaux » à tord et à travers, mesure la force avec laquelle tu vas donner la direction de ton « ciseau », -- ne te blesse pas car tu es plus qu’une « pierre ». --.
 
Chacun d’entre nous a un fil, un sens, -- nos relations fraternelles dépendent  de la perception que nous avons de l’autre...
tracking img