Pierre corneille

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (491 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Pierre Corneille, aussi appelé « le Grand Corneille » ou « Corneille l'aîné », né le 6 juin 16061 à Rouen, mort le 1er octobre 16842 à Paris (paroisse Saint-Roch), est un dramaturge français du XVIIesiècle.

Issu d'une famille de la bourgeoisie de robe, Pierre Corneille, après des études de droit, se tourne vers la littérature tout en occupant des offices d'avocat à Rouen. Il écrit d'abord descomédies comme Mélite, La Place royale, L'Illusion comique, puis se tourne vers le genre tragique avec en 1637, une pièce qui fait grand bruit, Le Cid, que suivent ses chefs-d'oeuvre du début desannées 1640, Horace, Cinna, Polyeucte et Rodogune.

Après une décennie de gloire, ses pièces rencontrent moins de succès : Corneille cesse alors d'écrire près d'une dizaine d'années. Il revient authéâtre en 1659 mais le succès des œuvres de Jean Racine relègue ses créations au second plan. Il cesse d'écrire après l'échec de Suréna en 1674. Ses dernières années sont difficiles sur le plan matériel.Son œuvre, 32 pièces au total, est variée : à côté de comédies proches de l'esthétique baroque, pleines d'invention théâtrale comme L’Illusion comique, Pierre Corneille a su donner sa véritabledimension à la tragédie moderne naissante au milieu du XVIIe siècle. Aux prises avec la mise en place des règles classiques, il a marqué de son empreinte le genre par les hautes figures qu'il a créées :des âmes fortes confrontées à des choix moraux fondamentaux (le fameux « dilemme cornélien ») comme Rodrigue qui doit choisir entre amour et honneur familial, Auguste qui préfère la clémence à lavengeance ou Polyeucte placé entre l'amour humain et l'amour de Dieu. Si les figures des jeunes hommes pleins de fougue (Rodrigue, le jeune Horace) s'associent à des figures de pères nobles (Don Diègue oule vieil Horace), les figures masculines ne doivent pas faire oublier les personnages féminins vibrant de sentiments comme Chimène dans Le Cid, Camille dans Horace ou Cléopâtre, reine de Syrie,...
tracking img