Pierre de mazarin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 28 (6990 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Édition du groupe « Ebooks libres et gratuits »

Arthur Conan Doyle 1859-1930

LA PIERRE DE MAZARIN
Les Archives de Sherlock Holmes (octobre 1921)

Table des matières La pierre de Mazarin ................................................................ 3 Toutes les aventures de Sherlock Holmes ............................. 32 À propos de cette édition électronique.................................. 35

La pierre de Mazarin
Le docteur Watson fut ravi de se retrouver une fois de plus dans l'appartement mal tenu du premier étage de Baker Street, point de départ de tant d'aventures extraordinaires. Il regarda autour de lui : les graphiques savants sur les murs, la table rongée par les acides où s'alignaient les produits chimiques destinés à diverses expériences, l'étui à violondebout dans un angle, le seau à charbon qui contenait comme autrefois des pipes et du tabac. Finalement ses yeux s'arrêtèrent sur le jeune visage souriant de Billy ; ce petit groom aussi perspicace que plein de tact avait un peu aidé à combler l'abîme de solitude et d'isolement où vivait le grand détective. – Pas de changement apparent, Billy. Vous non plus vous n'avez pas changé. J'espère que l'onpeut dire la même chose de lui ? Billy jeta un coup d'œil non dépourvu de sollicitude dans la direction de la porte de la chambre à coucher ; elle était fermée. – Je crois qu'il est au lit et qu'il dort, dit-il. Il était sept heures du soir, et ce jour d'été avait été magnifique ; mais le docteur Watson était suffisamment familiarisé avec les heures irrégulières de son vieil ami pour ne paséprouver la moindre surprise. – Autrement dit, il a une affaire en train ? – Oui, monsieur. Une affaire sur laquelle il vient de travailler dur. Je suis inquiet pour sa santé. Il pâlit, il maigrit, il ne mange pas… « Quand vous plaira-t-il de dîner, monsieur Holmes ? » a demandé Mme Hudson. « A sept heures trente après-demain », a-t-il répondu. Vous savez comment il est quand une affaire le préoccupe !-3-

– Oui, Billy, je sais. – Il file quelqu'un. Hier il est sorti ; on aurait dit un ouvrier à la recherche d'un emploi. Aujourd'hui il s'est déguisé en vieille femme. Je me suis presque laissé attraper. Pourtant, je devrais le connaître maintenant !… Billy désigna en souriant une immense ombrelle appuyée contre le canapé. – … Elle faisait partie de l'ensemble de la vieille dame, ajoutat-il.– Mais de quel genre d'affaire s'agit-il ? Billy baissa la voix, comme s'il allait confier un grand secret d'État. – Ça ne me gêne pas de vous le dire, monsieur, mais que ceci reste entre nous ! C'est l'affaire du diamant de la Couronne. – Quoi ! Le vol du joyau qui vaut dans les cent mille livres sterling ? – Oui, monsieur. Il faut le récupérer, monsieur. Comprenez : nous avons eu ici le premierministre et le ministre de l'Intérieur, assis sur ce même canapé. M. Holmes les a reçus très gentiment. Il les a tout de suite mis à l'aise, et il a promis de faire tout son possible. Puis il y a eu lord Cantlemere… – Ah ! – Oui, monsieur. Vous savez ce que ça veut dire. Un type plutôt rigide, si j'ose m'exprimer ainsi. Je m'entends bien avec le premier ministre, je n'ai rien contre le ministrede l'Intérieur qui me fait l'impression d'un homme obligeant, courtois ; mais ce
-4-

lord, je ne peux pas le supporter ! Et M. Holmes est comme moi, monsieur. Vous voyez, il ne croit pas en M. Holmes, et il était opposé à ce qu'on l'emploie. Il serait bien content qu'il échoue ! – Et M. Holmes le sait ? – M. Holmes sait toujours tout ce qu'il y a à savoir. – Hé bien ! nous espérons qu'iln'échouera pas et que lord Cantlemere sera confondu. Mais dites-moi ; Billy, à quoi sert ce rideau tendu devant la fenêtre ? – M. Holmes l'a installé il y a trois jours. Nous avons mis quelque chose d'amusant derrière. Billy avança et tira la draperie qui masquait l'alcôve de la fenêtre en saillie.

Le docteur Watson ne put réprimer un cri de stupéfaction. Était apparue une reproduction grandeur...
tracking img