Pierre et jean chap 4

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (582 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Pierre et Jean, Chapitre 4
1 Pierre avait ouvert les yeux et regardait, surpris d'être là, réveillé de son cauchemar. "Je suis fou, pensa-t-il, je soupçonne ma mère." Et un flot d'amour etd'attendrissement, de repentir, de prière et de désolation noya son cour. Sa mère ! La connaissant comme il la connaissait, comment avait-il pu la suspecter ? Est-ce que l'âme, est-ce que la vie de cettefemme simple, chaste et loyale, n'étaient pas plus claires que l'eau ? Quand on l'avait vue et connue, comment ne pas la juger insoupçonnable ? Et c'était lui, le fils, qui avait douté d'elle ! Oh ! s'ilavait pu la prendre en ses bras en ce moment, comme il l'eût embrassée, caressée, comme il se fût agenouillé pour demander grâce ! Elle aurait trompé son père, elle ?... Son père ! Certes, c'était unbrave homme, honorable et probe en affaires, mais dont l'esprit n'avait jamais franchi l'horizon de sa
boutique. Comment cette femme, fort jolie autrefois, il le savait et on le voyait encore, douéed'une âme délicate, affectueuse, attendrie, avait-elle accepté comme fiancé et comme mari un homme si différent d'elle ? Pourquoi chercher ? Elle avait épousé comme les fillettes épousent le garçondoté que présentent les parents. Ils s'étaient installés aussitôt dans leur magasin de la rue
Montmartre ; et la jeune femme, régnant au comptoir, animée par l'esprit du foyer nouveau, par ce senssubtil et sacré de l'intérêt commun qui remplace l'amour et même l'affection dans la plupart des ménages commerçants de Paris, s'était mise à travailler avec toute son intelligence active et fine à lafortune espérée de leur maison. Et sa vie s'était écoulée ainsi,
uniforme, tranquille, honnête, sans tendresse !... Sans tendresse ?... Etait-il possible qu'une femme n'aimât point ? Une femme jeune,jolie, vivant à Paris, lisant des livres, applaudissant des actrices mourant de passion sur la scène, pouvait-elle aller de l'adolescence à la vieillesse sans qu'une fois, seulement, son cour fût...
tracking img