Pierre et jean ; le but du roman de maupassant est-il d'être une photographie, le miroir de la réalité ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (430 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Miroir => reflète la société. Le but du roman est-il de refléter la société ? => Roman réaliste.
Le but du roman de Maupassant est-il d'être une photographie, le miroir de la réalité ?

I- Pierreet Jean : miroir de la société
But du roman réaliste => « montrer la vérité rien que la vérité ». Le roman serait alors un véritable miroir de la vie réelle qui refléterait avec minutie etobjectivité le monde tel qu'il est et l'homme tel qu'il est.
            A- Des lieux très précisément décrits
• Observation minutieuse des lieux ancrés dans une époque précise, la fin du XIXe siècle :informations sur la Normandie comme si le romancier plaçait un miroir => Maupassant énumère les petites villes côtières telles que « Saint-Jouin », « Villerville », « Houlgate », « Arromanches » et «Trouville » tout en situant l'action principale au Havre.
• Descriptions maritimes très techniques, vocabulaire de la navigation : « vergues », « flèches », « cacatois », « vents d'amont » + descriptiondes bateaux « bricks », « goélettes », « longs courriers ». => le décor de Pierre et Jean est peint de manière à en donner une image exacte, comme un miroir.

            B- Des personnages évoquésavec précision
Les personnages sont ordinaires et révèlent une observation minutieuse des milieux sociaux. Ex : la famille Roland appartient à la petite bourgeoisie pour qui l'argent a un rôleessentiel.
• La réalité économique et sociale du XIXe siècle décrit par l'évocation de sommes concrètes : le père Roland possède « huit mille francs de rente », Jean hérite d' « une vingtaine de millefrancs » et madame Rosémilly a « une douzaine de mille francs de revenu en bien-fonds, en fermes et en terrains ».
• Ces personnages ne sont pas héroïques mais ils ressemblent aux hommes ordinaires (ex: vulgarité du père Roland est dévoilée par ses paroles « zut », « cristi » et par sa naïveté).

            C- Une histoire finalement « de tous les jours »
• Ce roman semble raconter une...
tracking img