Pierre et le loup

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1765 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les matériaux de construction :

Le parpaing en bois :

Le parpaing en bois est un produit très récent, il ressemble aux parpaings en béton dans la manière de s'empiler mais se fixe différemment, grâce à des vis et des clous. Sa facilité d'utilisation en fait un matériau idéal pour l'auto construction. C'est également un matériau très isolant.

Le parpaing en bois est un matériau facile àmettre en œuvre, rapide à monter et à démonter et beaucoup plus léger qu'un parpaing traditionnel. Il est résistant et résolument écologique, car il est souvent fabriqué à partir de chutes de sciage, de bois d'éclaircie ou de bois tombés lors de tempêtes.

Il existe plusieurs dimensions : de longueur 300*60, et plus généralement 500*85 pour 140 à 200 mm d'épaisseur.

Son coût est par contrerelativement plus cher que les parpaings en béton : il faut compter environ 140 euros pour 1 mètre carré de mur contre 30 euros pour les parpaings en béton. Les nombreux atouts du parpaing en bois expliquent cette différence.

Le béton cellulaire :

Le béton cellulaire, également appelé thermo pierre a été découvert par un ingénieur suédois à la fin du XIXème siècle. Le silicate de calciumhydrate (tobermorite, autre nom du béton cellulaire) existe de façon naturelle mais est présent en trop faible quantité dans la nature pour pouvoir être exploité. Il est donc reproduit de façon industrielle à partir de ciment, de chaux, de gypse, de sable et d'aluminium. C'est l'association de ces matériaux qui lui confèrent ses qualités microporeuses : le béton cellulaire contient 80% d'air.

Lesparpaings en béton cellulaire ont l'avantage d'être isolants contrairement au béton simple. C'est également un produit très léger, facile à poser, non polluant et inoffensif pour la santé malgré sa présence d'aluminium.

Son coût est par contre assez élevé (100 euros le mètre carré) mais le béton cellulaire permet de faire l'économie de l'isolant ce qui au final équilibre la balance.

Le bois :Le bois est le matériau écologique par excellence. Grâce à sa structure cellulaire particulière, il économise l'énergie. Utilisé dans la construction, c'est un bon isolant thermique et les différences de température entre l'air ambiant et les parois sont beaucoup moins ressenties qu'avec un autre matériau.
Agréable et naturel, le bois résiste au temps et est très facile d'entretien. C'estégalement un matériau sain qui minimise les risques d'allergies et de prolifération des acariens.
L'utilisation du bois la plus courante dans la construction écologique est l'ossature bois. Cela consiste à utiliser du bois en petites dimensions pour constituer la structure de la maison, l'armature, que l'on remplira ensuite avec de l'isolant : lin, paille, chanvre.
Associé à la paille, l'ossature boisdoit être plus massive en raison du volume de la paille comparée à d'autres isolants plus fins.
L'ossature bois possède une très bonne résistance aux séismes, en raison de la souplesse et la robustesse du matériau.
Dans une maison non isolée, une grande partie de la chaleur peut s’échapper par le toit, les murs et les fenêtres. Il est donc important d’apporter une attention particulière à ceséléments de constructions.

Les fenêtres :

Les fenêtres sont responsables de 10 % des déperditions thermiques d'une maison. Le verre est un très bon conducteur de chaleur et le simple vitrage est une vraie "passoire à calories". Depuis la première réglementation thermique de 1974, le double-vitrage s'est imposé, jusqu'à totalement remplacer le simple vitrage en construction neuve. Résultat :une réduction de 40 % des déperditions thermiques et le doublement de la distance de "sensation de paroi froide". Depuis, les performances des doubles vitrages ne cessent de s'améliorer. La lame d'air entre les vitres est passée de 6 à 16, 18 ou 20 millimètres.

| |Bois |PVC |Aluminium |Mixte Bois Alu...
tracking img