Pierre milza les relations internationales de 1871 à 1914

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 55 (13552 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les relations internationales de 1871 à 1914
Pierre Milza

Editeur : Armand Colin, Edition : 3e édition (20 mai 2009)
Collection : Cursus Histoire
ISBN : 978-2-200-35306-3 ; Format : 15,00x21, 00cm ; 175 pages
Parution : Avril2009
Addenda:
(Appelés encadrés par l’auteur) :
Portrait de Bismarck
Bismarck souhaite détourner la France républicaine de l’idée de revanche (1879)
La Triple Alliance
Un plaidoyer pour la colonisation
Jules Ferry plaide pour l’action coloniale
Le roi Léopold II fait l’apologie de la colonisation belge au Congo
La vieille monarchie dualisteLe nationalisme américain
La « brouille » franco-italienne
Le rapprochement franco-italien présenté aux députés par le ministre des affaires étrangères Théophile Delcassé
Intérêts français et allemands dans le chemin de fer de Bagdad
La rencontre de Fachoda d’après le rapport Marchand
La rivalité anglo-allemande vue par le Saturday ReviewConvoitises européennes en Chine
Le point de vue germanique
A Tanger
Le chemin de fer « transsibérien », instrument de la pénétration russe en Asie
La rencontre de Guillaume II et de Nicolas II à Bjorkö
L’action financière contre l’Allemagne selon Caillaux
La stratégie austro-allemande et les guerres balkaniques
Une guerre inévitable
Etenfin, un index des noms propres, une bibliographie sommaire ainsi qu’une chronologie de la vie internationale de 1871 à 1914.

Pierre Milza est professeur émérite à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris. Il est spécialiste des relations internationales au XXe siècle, et auteur de nombreux ouvrages sur cette question, ainsi que sur l’Italie, le fascisme et les problèmes d’immigration.Introduction

L’année 1871 marque un moment important de l’histoire des relations internationales avec en Europe le traité de Francfort, qui met fin à la guerre franco-allemande et marque la prépondérance du Reich sur l’Europe. Mais on peut aussi souligner que les années 1870-1871 marquent le début de l’apogée européenne. Et l’expansion coloniale peut apparaître comme une « soupape de sûreté »propre à atténuer les tensions continentales. Ainsi Bismarck considère les conquêtes coloniales de la France comme un moyen de détourner celle-ci de l’idée de revanche. A partir de 1890, les relations internationales se trouvent profondément modifiées. Tout d’abord l’avènement de Guillaume II provoque le départ de Bismarck et la mise en place d’une Weltpolitik (politique mondiale). Toute l’Europe estattirée par les marchés d’outre-mer et une très sévère compétition économique stimule les rivalités entre les grandes puissances. Mais il faut aussi noter l’apparition de deux nouvelles puissances : le Japon et les Etats-Unis qui vont très vite devenir de puissants rivaux. De 1907 à 1914, l’Europe revient au centre des intérêts et des rivalités.
Deux faits fondamentaux marquent les années1871-1914 : la prépondérance allemande sur le continent et l’hégémonie européenne dans le monde. La guerre de 1914-1918 sera fatale à cette double prééminence en provoquant la défaite militaire de l’Allemagne et le déclin économique du vieux continent face à la montée des Etats-Unis.
Selon Bismarck une guerre contre la France était nécessaire à l’achèvement de l’unité allemande seule une menacefrançaise pouvait en effet pousser les états du sud de l’Allemagne, demeurés indépendants à entrer dans la Confédération Allemande. Aussi avant même la capitulation de Paris, le Chancelier prussien qui avait obtenu le concours des Etats du Sud dans la guerre franco-allemande, parvenait-il à les faire adhérer à l’Empire. Le 18 janvier 1871, dans la galerie des Glaces du château de Versailles, les...
tracking img