Pierre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1951 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La pierre brute..
Introduction.
Quand j’ai vu avec un peu d’appréhension approcher le moment de réaliser ma première planche, j’ai très vite pensé au symbole de la pierre brute qu’il faut tailler et façonner et qui est à la base de la maçonnerie, au sens propre comme au sens symbolique.
Je n’ai pas pu m’empêcher de songer à mon père, aujourd’hui décédé , petit maçon de campagne,associant les dures journées dans le bâtiment et la conduite de sa petite ferme pour nourrir sa nombreuse progéniture. Il serait étonné de me savoir maçon, lui qui me jugeait surtout capable de me donner des coups de marteau sur les doigts. Il faut d’ailleurs reconnaître qu’il a empilé plus de parpaings ou de galets des Pyrénées que de pierres soigneusement taillées.
Moi, bien sûr, ma maçonnerie estspéculative et je pense que ce choix de la pierre brute qu’il faut polir et façonner explique ma demande d’admission, tout comme celle de ceux qui m’ont succédé et qui l’ont exprimé dans leurs motivations. Cette volonté de perfectionnement individuel dans un projet collectif s’explique sans doute , en ce qui me concerne, par une formation humaniste et chrétienne reçue dans mon milieu familial, desétudes littéraires classiques, des engagements et des rencontres divers. Mon entrée enmaçonnerie est sans doute une continuation de cette recherche et la volonté de la poursuivre de manière plus concluante. La pierre est à peine dégrossie…J’ai besoin des conseils et du soutien de mes frères.
Pour réaliser cette planche, j’ai d’abord pensé à compiler les productions de frères plus savants que moimais j’ai finalement préféré faire d’abord un travail personnel sur l’état actuel de mes réflexions , un peu plus d’un an après mon initiation, et ce n’est qu’après que j’ai effectué des lectures sur ce thème.
J’ai d’ailleurs appris ainsi qu’il se disait beaucoup de bêtises à ce sujet . Je ne serai donc pas le premier. J’ai conscience que je n’apporterai pas de grandes révélations , surtoutaprès quelques planches récentes dont j’ai pu mesurer la qualité , mais j’ai laissé les métaux à la porte et je sais que l’humilité est la base du progrès.
Tailler la PB, un travail sur soi-même
La première notion que j’ai cru comprendre , c’est que la pierre brute, c’est moi-même, c’est chacun de nous. L’homme est son propre matériau. Il est le seul qui est capable de se perfectionner, des’améliorer par sa volonté propre et l’action de ses semblables, à défaut de se transformer totalement car je pense aussi que nul ne peut aller durablement contre sa nature . Pour cela, il lui faut d’abord se connaître. Comment , sans étaler une culture bien modeste, ne pas penser à la fameuse devise du temple d’Apollon à Delphes : Gnothi seauton, connais-toi toi-même , qui est à la base de la sagessegrecque. Cette connaissance de soi est loin d’être naturelle et facile. Nous n’avons pas l’habitude d’observer et analyser notre comportement, nous nous aveuglons sur notre propre personne, nous manquons de lucidité sur nos vraies motivations et sur nos choix. .Je reconnais d’ailleurs en toute humilité que je me suis trouvé embarrassé lorsque j’ai été interrogé sur mes défauts , par exemple, et moninitiation a déjà eu le mérite de stimuler ma réflexion et de me faire progresser dans cette connaissance de moi-même. Je perçois déjà beaucoup mieux les déformations et les aspérités de la pierre brute que je représente. Et je sais que cette recherche n’est jamais finie.
Mais à quoi bon se connaître si on n’a pas envie de changer ? Heureusement, tout être humain aspire à s’améliorer, àprogresser, à éviter de reproduire sans cesse les mêmes erreurs, à donner du sens et de l’utilité à sa vie, à rechercher la vérité, la sagesse, la sérénité. Ce besoin est bien sûr inégalement réparti selon les individus et trop de gens sont éloignés de ces préoccupations par leur misère matérielle et morale. Mais il est , selon moi , à la base de notre engagement philosophique dans la maçonnerie....
tracking img