Pims

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2962 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
LE PARC DE L’AILETTE
(Ville de CHAMOUILLE)

UN NOUVEL AIR TOURISTIQUE

POUR UNE DEPARTEMENT

1 origine de la démarche :

[pic]

Une insatisfaction :

Pour connaître l’origine de ce projet, il est nécessaire de faire un état des lieux de la situation touristique de l’Aisne avant ce projet, le constat de la situation de l’Aisne ainsi que ses atouts ont était la motivation première purque le département de l’Aisne

Points faibles :

➢ Etablissements de petite capacité : 21 chambres en moyenne contre 31 sur la
France (cela pose un problème de rentabilité).
➢ Sur un plan régional, l’Aisne souffre de l’attractivité hôtelière de ses voisins
Périphériques à l’Ile de France.

➢ Carence de l’hôtellerie de niveau 3 étoiles dans les villes et une hôtellerie destinéeréellement aux séminaires.
➢ Niveaux de rentabilité assez faibles (en raison notamment de la petite taille).

➢ Un constat récurrent et permanent : celui du déficit de notoriété du département.

➢ L’Aisne est avant tout une destination de court séjour choisie ou un lieu que l’on trouve par hasard (passage). Or, le département se prête mal à un tourisme d’improvisation quicaractérise les comportements des court séjournants.

➢ C’est le faible pouvoir attractif du département qui est mis en cause : il ne fait pas partie des destinations sollicitées par la clientèle qui préfère des sites plus touristiques et à plus forte valorisation de l’image

Points forts :

L’Aisne se situe avantageusement entre de grands bassins de population : le bassin parisien, le bassin dunord, du Benelux et de la Grande-Bretagne ; profitant des migrations nord-sud. Cette situation est favorisée par une assez bonne infrastructure routière. Quand l’Aisne est choisie en tant que lieux de vie, elle est appréciée pour sa qualité de vie1. Celle-ci est issue du calme de ce département toujours associé à une vie rurale, à de beaux paysages et à un patrimoine architectural et historique.Quand l’Aisne est choisie comme destination touristique (et non de passage), c’est pour bénéficier d’un « retour à la nature », d’un séjour à la campagne sans tourisme de masse, et ce, quel que soit le type d’hébergement.

L’Aisne peut s’appuyer sur une zone de chalandise de plus de 90 millions d’habitants à moins de 300 km grâce à la présence des plus importants bassins européens :

➢Grand Londres et Sud Est (18 millions d’habitants)
➢ Ile de France (11 millions d’habitants)
➢ Nord-Pas-de-Calais (4 millions d’habitants)

➢ Belgique (10 millions d’habitants)
➢ Bassin de la Ruhr, Allemagne (10 millions d’habitants)

Son flux routier :

L’Aisne est concernée par l’une des plus grosses concentrations de flux routiers étrangers en France estimés à 2,75millions de véhicules étrangers par an sur les trois axes principaux (A26 – A4 – N2).
Sur l’A26, en amont de Laon, plus de 42% du trafic de véhicules (classe 1 et 2) est assuré par les britanniques et près de 37% par les belges. Tous véhicules étrangers confondus, cela représente un trafic moyen journalier de 2891 véhicules.

Son patrimoine :
L’Aisne se classe à la quatrième place des départementsfrançais pour le nombre de monuments recensés.
On dénombre 1100 édifices dont 800 sont classés ou répertoriés à l’inventaire des monuments historiques.

La situation de l’Aisne est excellente sur un plan logistique à équidistance des grandes zones urbaines et économiques du nord et de l’Ile de France (point de rencontre réunion de collaborateurs). La demande potentielle est importante etn’était pas satisfaite. L’unique équipement hôtelier réellement formaté pour le séminaire, étant un hôtel Mercure situé en bordure du parc nautique.

Motivations particulières :

Améliorer son offre touristique :

Réputé comme territoire de passage, le département de l’Aisne a pris conscience de la richesse de son sol et de son patrimoine et a entrepris la valorisation de ses pôles. C’est...
tracking img