Piratage informatique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (649 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 avril 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Synthèse
Introduction:
Nous constatons que l'informatique à pris une place prépondérante, notamment chez les particuliers, ainsi que dans le monde du travail. Cependant cela donne la possibilitéou l'opportunité à une catégorie d'individus malfaiteurs, de s'adonner à une contrefaçon numérique.
Nous allons traiter ce thème en 3 parties : tout d'abord nous allons soulever la question de lanotion du piratage et ses évolutions, dans une seconde partie nous aborderons les conséquences et enfin les éventuelles solutions.

1)Piratage ou la contrefaçon numérique

1,1) La notion dupiratage

Le piratage c'est le fait de s'introduire dans un système informatique, prendre connaissance, modifier ou détruire des données, tout cela sans autorisation explicite des propriétaires légitimes.On compte différentes formes de piratage: le téléchargement illégal de musique, de films, de logiciels.*
1,2) Les différents acteurs
Hackers black : Ce sont les plus dangereux car ils utilisentleurs connaissances pour défaire ou contourner, à but malveillant et lucratif, les systèmes et les réseaux d’informations
Hackers white : Ils utilisent leurs connaissances au service de la sociétéactuelle.
Crakers : Ils sont spécialisés dans le cassage des protections des logiciels. Les motivations des crackers sont multiples : renommée, exploit, ou tout simplement par intérêts personnels.Script-Kiddies : il désigne des informaticiens néophytes dont les connaissances sont moins importantes que celles des hackers ou des crackers. ils représentent tout de même une menace de part leur nombreet leur obstination.
1,3) l'évolution du piratage

Le taux de piratage des logiciel en France a diminué en 2006 pour s'établir à 45% demeurant toutefois nettement supérieur à la moyenne européennede 36%.

2)Conséquences économiques

2,1) économique
Sur le plan économique, le piratage aurait entraîné l'an dernier 1,3 milliard d'euros de recettes en moins pour l'industrie culturelle, avec...
tracking img