Place du plaisir dans les apprentissages en eps

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (497 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
Selon vous, quelle place doit-on donner au plaisir dans les apprentissages des Activités Physiques et Sportives ?

« Comment peut-on avoir duplaisir à apprendre lorsque tout apprentissage est jalonné d’objectifs à atteindre. » Ernest ABBE « De l’éducation, Pamphlet 1 » en effet, comment peut-on apprendre sous risque de contraintes que nousne pouvons pas surpasser ?
L’apprentissage défini par M. REUCHLIN en 1977 évoque une notion de durée : « Il y a apprentissage lorsqu’un organisme, placé plusieurs fois dans la même situation modifieson comportement de façon systématique et durable » est-ce qu’un apprentissage quel qu’il soit se doit d’être forcément réinvestissable, ou l’utilité du court-terme peut-elle permettre une issuepossible ? En quoi le plaisir est-il en lien avec l’apprentissage ? Pourquoi ne pas associer les deux et faire d’une condition suffisante une condition nécessaire... Doit-on en tant qu’enseignant placer leplaisir au premier abord ou alors l’utiliser comme solution pour permettre un meilleur transfert des Contenus d’Enseignement ? Malgré cela, le problème du plaisir, reste sans équivoque relié à lanotion de motivation. En effet, sans motivation, y a-t-il vraiment un plaisir à faire quelque chose ? Est-ce que la motivation d’accomplissement, de connaissances, sont suffisantes ou doivent-ellessuffire pour faire du plaisir un moyen incontournable qui ne peut être dissocié de la pratique des activités Physiques et Sportives. Si l’élève est amotivé par ce qu’il fait, certes la transmission deSavoir n’est pas efficiente, mais s’il ne ressent aucun plaisir comment peut-il apprendre ? Mais est-ce que « apprendre » signifie « maitriser », puisque si l’on se penche sur les différentes évaluations,une évolution quelle qu’elle soit peut tout de suite être positive. L’évaluation sommative serait alors une contrainte à l’apprentissage ou un moyen ?
Cela étant, il ne faut pas perdre de vue que...
tracking img