Plaidoirie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (316 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Bochu
Nicolas 1 TMA

Français

- Reportez vous à votremanuel page 118 -119 pour rédiger une Plaidoirie qui aurait pu éviter l’autodafé aux victimes. Affutez vos arguments, de votre talent d’avocat dépendent la grâce de vos clients.

«  - Mesdames,Messieurs, je me vois aujourd’hui dans l’obligation de protester face à l’injustice encourue envers ces victimes d’un autodafé qui n’a pas lieu d’être.
En effet, les châtiments exercés à lasuite de ce tremblement de terre me semblent révoltants et tout à fait injustes. C’est pourquoi je me permets, à juste titre, de défendre la cause de ces hommes, qui ne méritaient en aucun casune telle exaction.

Parlons dans un premier temps du cas du pauvre Biscayen ; celui-ci ayant été brûlé ; Et pour quelles raisons ? Pour avoir épousé sa commère. En quoi cette union est-elleactrice de cette catastrophe ?
Je cris à l’injustice ! Tout comme ces deux Portugais, n’ayant point voulu manger le lard du poulet. Pourquoi une telle discrimination ?
Quant-à Pangloss, lependre car il parle trop ? Mais ce philosophe ne fait rien d’autre que démontrer sa culture et sa façon de penser à autrui. Vous lui ôtez la vie dans le seul but de vous divertir, et c’estinacceptable !
Et Candide, ce brave homme qui se fait fesser car il écoute son précepteur. N’est-il pas navrant que de punir ce malheureux alors qu’il ne fait qu’ouïr les paroles du philosophe ?Il est défendu de pratiquer ces persécutions, les sages cherchent seulement des personnes à bannir avec aucune justification valable, c’est sans intérêt et abominable pour les personnes enquestion.
A quoi bon châtier ces pauvres gens alors que la terre continua de trembler ?
Avec les dégâts de ce drame, il n’était en aucun cas nécessaire de torturer ces êtres innocents sans...
tracking img