Plaidoirie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1457 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
DEVOIR n°5 : sujet d’invention

Sujet : Imaginez que les douze jurés ne parviennent à l’unanimité. Le jury se déclare bloqué. Le procès recommence avec d’autres jurés. Rédigez le réquisitoire du procureur ou la plaidoirie de l’avocat de la défense.

« Après cette délibération sans fin, cette délibération avortée, bloquée ou aucune décision de justice n’a été rendue, il me faut requérir denouveau face à vous. Ce nouveau jury vierge de toutes opinions, n’ayant aucunement assisté aux débats de ces quelques jours, devra juger cette affaire à l’unanimité de ces douze membres. Aussi, chers jurés, je vais requérir au nom de la société pour l’application de la loi. Je vais vous demander de prononcer une sanction en votre âme et conscience sur cette accusation de parricide. Je m’attacherai àvous rappeler le parcours de cet homme que la défense définit comme victime, victime d’un père violent, victime d’être né au mauvais endroit, victime de l’absence d’une mère. Et pourtant, il a su garder la tête froide pour assener un coup de couteau mortel à son père.
Monsieur l’avocat de la défense, vous avez au cours du procès tenté de nous émouvoir avec le récit d’une vie que même un chienn’envierait pas, mais soyons juste et sérieux, ce jeune homme aurait très bien pu choisir une autre alternative que l’assassinat de son père pour se sortir d’une telle situation. Devons-nous accepter que n’importe quel enfant en mal d’amour parental puisse un jour commettre l’irréversible ? Devons-nous tolérer que chacun rende justice soi-même ? Allons, Monsieur le Juge, messieurs les jurés entendezraison ! Nous n’allons pas suivre cet axiome scientifique qui nous dit « Absence de preuve n’est preuve d’absence. »
Requérir aujourd’hui n’est pas facile. Le dossier est complexe. Il faut bien le connaitre pour pouvoir appréhender les clés qui conduisent aux causes de cette catastrophe. Monsieur l’ avocat, tout au long des débats, vous avez fait une description de l’accusé et de sa vie dignedes meilleurs ouvrages de Zola. Je n’ai pas souvenir que vous ayez fait preuve d’une réelle transparence quant aux actes de violence commis par l’accusé alors qu’il était enfant. Rappelons tout de même que l’accusé a déjà un casier judiciaire bien rempli malgré son jeune âge ! Car n’oublions pas que ce jeune homme a tout juste 18 ans.
Oui, le bilan est lourd, trop lourd. Une pierre jetée contresa maitresse, un vol de voiture, de nombreuses agressions dont deux au couteau !
Nous allons retracer brièvement chaque situation afin de rétablir un portrait plus juste de ce jeune homme, plus proche de la réalité des faits.
Messieurs les jurés, quel enfant pourrait avoir l’idée et la détermination de, volontairement, agressé sa maitresse, et oui Messieurs, car à 10 ans, on parle encore de «sa maitresse ». La relation affective est encore présente. Cet enfant, qui nous est décrit aujourd’hui comme en manque d’amour, n’a pas su trouver et profiter de la main qui lui était tendue par le corps enseignant. Bien au contraire, la violence était déjà en lui. Certes, la reproduction du schéma familial peut intervenir comme essaiera sans doute de nous le démontrer l’avocat de la défensemais a-t-il pu nous apporter un seul compte-rendu psychologique faisant état d’un dérèglement mental chez l’accusé ? Non, rien à ce jour ne peut corroborer une telle affirmation. Cet acte le conduira tout de même sur le banc d’un tribunal pour enfant puis dans une maison de correction. Cette sanction aurait pu avoir raison de sa dérive et bien non, il continuera sur le même chemin de la délinquance.Non pas celle de la zone comme on nous le laisse croire, mais celle qu’il a choisi. Après les vols de voiture, c’est dans le domaine de la violence physique qu’il se replongera. Il agressera de nombreuses fois et ira même jusqu’à utiliser l’arme qui deviendra son arme de prédilection : le couteau.
Voilà ce qui me tenait à cœur de vous dire, en toute loyauté et en toute indépendance, avant...
tracking img