Plan analytique de mignone allons voir si la rose de ronsard

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (724 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
P. de Ronsard, Quatre Premiers Livres des Odes, 1550, « Mignonne, allons voir si la rose » :
Pierre de Ronsard: auteur du 16°, humaniste, surnommé le Prince des poètes, fonde avec Dubelley laPeyade, c'est des poètes latins dont il s'inspire dans son recueil « quatre...» , il mêle la poésie de la nature, poésie amoureuse, poésie savante imitée du grec.
Plans : 1) Un poème d'amour ?
a)Unecurieuse invitation amoureuse
→ « Mignonne » : femme aimée, beauté charme, jeunesse... implique un locuteur
→ « Allons voir... » réunit le poète et le locuteur, donne une initiative, avec un but
→Aucune connotation affective.
b)La comparaison de la femme à la rose
→ Le symbole de la rose: amour, fleur de Vénus, symbole du don de l'amour, la couleur rouge de l'amour et du désir, la couleur« pourpre » pour le symbole universelle du principe de vie et de l'amour triomphant.
→ comparaison entre la femme et la fleur: leitmotif* de la poésie amoureuse. Assure le lien entre la femme et la fleur.« Sa robe de pourpre » et « sa robe pourprée »: métaphore qui assimile les pétales de le fleur à la robe: ayant pour fonction d'habiller, mettre en valeur la beauté.
→ V6 c'est la femme qui estcomparé à la fleur, donne l'impression que la femme est réduite au rang d'objet.
→ La rose signe de l'éphémère apparaît comme un prétexte de leçon ce qui explique la dimension argumentative et didactique dupoème.
2)La stratégie de l'argumentation amoureuse
a)L'architecture de l'Ode au service de l'argumentation
→ Ode composé de 3sizains liés entre eux car ils forment chacun une étape del'argumentation. Le premier évoque la splendeur et la déchéance de la rose, second: constat du caractère éphémère de la beauté de la rose, le dernier assure le lien entre le premier et le second pour expliciterla leçon « donc » veut montrer que sa conclusion est inéluctable.
b)L'apparente objectivité du poète
→ Le poète fait semblant de se lamenter, ton élégiaque « Las! »: regret, amertume. Mais cela...
tracking img